Après quelques heures de calme, la tempête Trump est déjà de retour

Donald Trump | Gage Skidmore via Flickr CC License by

Donald Trump | Gage Skidmore via Flickr CC License by

Le milliardaire accuse finalement le candidat à la primaire républicaine Ted Cruz de fraude dans l'Iowa.

Pendant quelques heures, on a cru que l'on avait perdu Donald Trump. Le candidat à la nomination républicaine est arrivé en seconde position dans l'Iowa, ce lundi 1er février, derrière Ted Cruz. Longtemps en tête dans les sondages, Donald Trump s'était pourtant «montré exceptionnellement bon joueur en reconnaissant la victoire de Ted Cruz», et en félicitant son adversaire.

 

Autant vous dire qu'on se demandait où était passé le candidat qui flinguait tout ce qui bouge et assurait qu'il allait tout gagner sur son passage. Quelques heures plus tard, on semblait cependant avoir retrouvé notre Trump. Le milliardaire américain semblait bien décidé à repartir sur son angle d'attaque préféré, le lieu de naissance de Ted Cruz: le Canada.

Il a également attaqué Cruz pour «ses campagnes malhonnêtes», souligne CNN. Le sénateur du Texas aurait notamment avancé que Trump soutenait l'Obamacare.

Et ce mercredi 3 février, Donald Trump a publié une série de tweets dans laquelle il accuse son adversaire d'avoir «volé l'Iowa»

Comme le raconte Business Insider, Trump fait probablement d'abord référence à la polémique autour de Cruz et Carson. L'équipe de campagne de Cruz avait lancé la rumeur que Carson devait abandonner la course à la primaire après les caucus de l'Iowa. Le sénateur du Texas s'en était ensuite excusé. Son équipe, elle, avait estimé que c'était le jeu, même s'ils auraient pu clarifier toute cette histoire une fois que l'équipe de Carson avait tout démenti.

Mais ce n'est pas tout. Trump évoque également les courriers envoyés par son principal adversaire. CBS rappelle que, quelques heures avant le vote en Iowa, l'équipe de Ted Cruz avait envoyé une lettre aux électeurs qui semblait très officielle, où «ils étaient notés avec leurs voisins par rapport à leurs taux de participation aux élections et qui les implorait de participer au caucus pour améliorer ces scores».

«Le secrétaire d'État de l'Iowa a condamné ces courriers, mais n'a pas pris de mesures supplémentaires. Pour Trump, il s'agit de fraude.»

Résultat, selon Trump, ou l'on recommence le caucus de l'Iowa ou l'on annule les votes en faveur de Cruz.

Reste que certains en ont déjà marre du retour en grande forme de Trump. C'est le cas de Jeb Bush, qui demande à ce qu'on «le débranche». 

Plus qu'une réponse à un tweet, c'est en fait une nouvelle stratégie de campagne. Dans cette vidéo, le frère de l'ancien président s'en prend au milliardaire –et se présente en anti-Trump– et ressort pas mal de dossiers de ce début de campagne (les attaques contre les femmes, contre un journaliste handicapé, contre John McCain...). Bush en a bien besoin. Il est arrivé en sixième position dans l'Iowa, recueillant à peine 3% des voix.

Partager cet article