Culture

Quelle est la meilleure façon de finir un film?

Temps de lecture : 2 min

Sélection des meilleures scènes finales de l'histoire du cinéma.

La scène finale du film «Fight Club»
La scène finale du film «Fight Club»

Il existe autant de plans finaux qu'il existe de films, c'est logique. Mais, toutes ces scènes de clôture au cinéma ne se valent pas, loin de là. Là où certains réalisateurs se contentent d'une séquence de fin logique, classique et sans grande surprise, d'autres profitent de ce moment-clé dans la narration pour innover ou pour se démarquer de leurs comparses.

Une scène symbolique? Une scène qui se focalise d'abord sur l'esthétique? Un «cliffhanger»? Une séquence expérimentale et novatrice? Un plan majestueux pour marquer les mémoires? Les exemples sont nombreux et les techniques variables. L'une des plus célèbres reste sans doute, encore aujourd'hui, la scène de fin de Fight Club.

De Gangs of New York à Shining, la chaîne YouTube CineFix a compilé dans une vidéo plusieurs scènes finales de films, qu'elle considère comme les plus belles ou les plus emblématiques de l'histoire du cinéma.


Si les derniers plans d'un film demeurent une étape incontournable et délicate pour les réalisateurs, les derniers dialogues ont également toute leur importance. WatchMojo, une autre chaîne YouTube spécialisée dans les montages et les compilations de films, a sélectionné les répliques finales les plus mémorables du cinéma. Les voici:

Newsletters

Cinq films à voir pour (bien) réfléchir avant de partir en randonnée

Cinq films à voir pour (bien) réfléchir avant de partir en randonnée

Ça ne se décide pas à la légère.

Le massacre de la Saint-Barthélemy: cartographie d'une tuerie de voisinage

Le massacre de la Saint-Barthélemy: cartographie d'une tuerie de voisinage

Hantant depuis quatre siècles et demi une mémoire nationale et un pays qui cherche à l'exorciser, le massacre de la Saint-Barthélemy mérite qu'on s'y attarde sous un nouveau jour.

Elsa Schiaparelli: grandeur, décadence et renaissance

Elsa Schiaparelli: grandeur, décadence et renaissance

La créatrice de mode italienne, pionnière dans les années 1930, fit entrer le surréalisme dans la haute couture, rager Coco Chanel et inspira des générations de designers. Non sans quelques compromissions avec le régime de Vichy.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio