Life

Google et l'avenir du journalisme

Slate.fr, mis à jour le 08.10.2009 à 15 h 15

Malgré leur approche non-journalistique, les derniers outils de Google pourraient révolutionner la manière dont nous pensons les nouveaux médias. Depuis le lancement de Google News en 2002, les sites d'information en ligne ont eu une relation tourmentée avec l'outil. D'un côté ils l'accusent de leur voler des lecteurs en proposant un produit similaire au leur sans produire du contenu. De l'autre ils font tout pour y être bien placé afin d'attirer des lecteurs sur leur site à travers Google News.

Le Guardian a interrogé l'un des dirigeants de Google News, Josh Cohen, pour mieux comprendre les problématiques de l'outil. L'algorithme de Google repère les sites qui font autorité en fonction du nombre de renvois provenant d'autres sites. Or les sites d'information ne sont pas compatibles avec cet algorithme, parce qu'ils ne font souvent aucun lien vers la première source de l'information qu'ils proposent, et que beaucoup proposent le même contenu sans qu'il soit facile d'identifier qui en a été à l'origine.

Mais Google continue à suivre sa ligne directrice: le choix des articles qui apparaissent sur son outil est fait par ordinateur, pas par des humains. Cohen concède tout de même que les derniers outils de Google essaient de se rapprocher un peu du journalisme, et d'être moins dans l'info en temps réel: «Oui, Spotlight essaie de faire remonter les articles les plus intéressants. Et Fast Flip est similaire, et permet de survoler les articles comme dans un magazine.»

Google Wave, le dernier né testé en ce moment par certains utilisateurs sélectionnés, est un outil de communication et de collaboration en temps réel qui peut être utilisé notamment pour le journalisme collaboratif, et qui pourrait contribuer à l'évolution de la profession. «Nous avons eu beaucoup d'éditeurs qui nous ont contactés pour savoir s'ils pouvaient utiliser Google Wave, assure Cohen. Il y a clairement un intérêt.» Mais il prévient: «Nous ferons toujours la différence: nous ne sommes pas journalistes. [...] Nous nous voyions comme une plateforme, un service.»

[Lire l'article complet sur guardian.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Capture d'écran de Google News

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte