Monde

Un Américain reconnu non coupable de vol après avoir confisqué le téléphone de sa fille

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 01.02.2016 à 13 h 30

Repéré sur The Washington Post, ABC

Celui-ci avait été acheté par son ex-femme. Il n'a jamais été rendu.

Si vous avez moins de 30 ans, il est probable qu'un de vos parents vous ait un jour confisqué votre téléphone. À Dallas, aux États-Unis, cette simple punition est allée très loin, puisqu'un père a été arrêté pour avoir pris le téléphone de sa fille. Il a finalement été reconnu non coupable.

Les faits remontent à 2013. Une jeune fille de 12 ans, dont les parents sont séparés, est en visite chez son père. «Selon sa mère, elle ne s'intégrait pas bien dans la nouvelle famille de son père. Elle a pris son iPhone 4s et a envoyé un message à une amie –“Je n'aime pas sa cagole de copine et ses enfants», raconte le Washington Post. Le père a vu le message et a confisqué le téléphone.

Vol de propriété

Tout aurait pu s'arrêter là, mais comme le détaille l'édition locale d'ABC, «quelques heures plus tard, des agents du département de police de Grand Prairie se sont présentés à sa porte et lui ont demandé de rendre l'iPhone». La fille s'était rendue chez une amie, et avait appelé sa mère.

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais le père refuse de rendre le téléphone. La mère estime, de son côté, que comme elle l'a acheté, cela constitue un vol.

«Trois mois après cet incident, le père reçoit un PV, pour vol de propriété d'une valeur de moins de 50 dollars. Selon les documents judiciaires, le bureau du procureur de la ville lui a proposé un arrangement, en janvier 2014, s'il rendait le téléphone. De son côté, le père a engagé un avocat, et demandé un procès devant jury dans un tribunal municipal.»

Une nuit en prison

En avril 2015, «le père est réveillé par la police, menotté et envoyé en prison», raconte le Washington Post.

 

Il paie les 1.500 dollars de caution et sort de prison, après y avoir passé une nuit. L'affaire va finalement devant les tribunaux, où la fille «est appelée à témoigner à propos de la confiscation de son téléphone».

Lien rompu

Finalement, le juge a décidé qu'il n'y avait pas assez de preuve dans cette affaire et a reconnu le père non coupable de vol. Selon ABC, la réconciliation risque d'être compliquée. Le père, qui est toujours en possession du dit téléphone, semble d'ailleurs avoir fait une croix dessus:

«Je dois m'éloigner d'eux. Je ne peux plus jamais avoir de relations avec eux.»

La mère a indiqué au Washington Post que sa fille semblait tout aussi enthousiaste:

«Elle lui a écrit une lettre, frappé à la porte et lui a donné. Elle a copié la définition de ce qu'était un père d'après le dictionnaire et lui a dit qu'il n'avait jamais été quoi que ce soit de tout cela. Elle lui a demandé de renoncer à ses droits de parents, pour qu'elle puisse être adoptée par son beau-père.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte