Culture

Écoutez en avant-première le volume 9 de La Souterraine, la compilation défricheuse de la pop française

Temps de lecture : 2 min

Comme d’habitude, la série offre un large éventail de découvertes réalisés par des artistes et groupes en pleine éclosion.

Cela dure depuis bientôt deux ans, et le débit ne faiblit pas. La Souterraine (à laquelle nous consacrions, il y a un peu plus d'un an, un long article) publie, mercredi 3 février, la neuvième de ses compilations du même nom. Elles sont toutes basées sur la même idée: rassembler une dizaine de morceaux pop réalisés par des artistes et groupes français en pleine éclosion. En avant-première, Slate.fr vous donne accès à cette sélection réalisée avec soin par ses deux fondateurs, Benjamin Caschera et Laurent Bajon.

Quelques noms sont déjà bien connus des habitués de la scène indé. Ainsi Yeli Lane publie-t-il son premier titre en français («Acide Amer») avant de livrer son troisième album. Les Bordelais Cliché font déjà partie du hall of fame de la série: «Hélicon», paru sur le volume 2 de la Souterraine, est le deuxième morceau le plus écouté de l’histoire du site. «Sans arrêt» ralentit le tempo pour clore ce volume 9. Frànçois and the Atlas Mountains laisse son batteur Jean Thévenin évoluer à son compte sous le nom de Jaune pour le morceau d'ouverture, «Le Plancton».

Comme d’habitude, La Souterraine offre un large éventail de sons sans se noyer dans la dispersion. Nous sommes ici entre artisans passionnés de la pop ouvragée, qu’on vienne de Paris, de Lyon (Litige, Sida), Metz (Marietta) ou Nantes (Lenparrot). On y sent l’héritage du punk, de la new wave, du funk, du folk. Beaucoup d’air frais, que nous sommes heureux de vous proposer ici.

Cédric Rouquette Journaliste

Newsletters

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

Moses Farrow, le fils de Woody Allen et Mis Farrow s'exprime, il faut aussi l'écouter

[BLOG You will never hate alone] Dans un long texte pudique et toute en retenue, Moses Farrow tient à dire sa vérité. À ses yeux, son père n'a jamais pu commettre les actes qui lui sont reprochés.

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Il faut lire «Portnoy et son complexe», de Philip Roth

Philip Roth n'aurait sans doute pas imaginé que son roman aiderait un homme transgenre confiné dans un refuge pour femmes victimes de violences conjugales.

Newsletters