Santé / Sciences

Cet assistant se souvient de tous vos faits et gestes pour vous

Temps de lecture : 2 min

Un inventeur américain a breveté un système analysant nos paroles et nos gestes pour pallier nos trous de mémoire.

Le système breveté par James Kozloski pourrait venir en complément d'un cerveau défaillant dans le milieu médical.  | Denis Bocquet via Flickr CC License by Creative Commons

Qui n’a jamais rêvé de se souvenir comme par magie où il a posé ses clés, deux minutes avant de quitter son appartement et déjà en retard pour son train? Le brevet récemment déposé par James Kozloski pourrait fournir la solution.

Cet inventeur américain, chercheur à IBM depuis 2001, a imaginé un système qui, couplé à des capteurs, enregistrerait notre environnement, nos mouvements, nos actions et nos réactions dans les moindres détails. Le tout pour, le moment venu, devenir un assistant cognitif nous rappelant où l’on a oublié notre tasse de thé, ou que cela fait deux heures que le chat se balade dehors.

«L’idée est assez simple, résume Kozloski dans The Atlantic. Vous surveillez le contexte dans lequel évolue un individu, que ce soit ce qu’il dit ou ce qu’il fait… et vous prédisez ce qui suit.»

Un aide-mémoire à but médical

Le principe peut paraître effrayant au premier abord. James Kozloski souligne pourtant l’utilité de son dispositif pour des personnes âgées ou souffrant de la maladie d’Alzheimer. Un tel système permettrait d'effectuer un suivi de santé sur le long terme, en recensant par exemple la fréquence des pertes de mémoire ou des comportements anormaux.

L’inventeur donne également dans ZME Science l’exemple d’un patient atteint de la maladie d’Alzheimer, peinant à se rappeler du prénom d’un parent éloigné et que l’assistant pourrait aider. Dans ce cas précis, le dispositif aurait besoin d’un retour sur expérience, les définitions d’un membre au sein d’une famille pouvant être multiples. Le fils du beau-père de la fille du patient est aussi le beau-frère de sa fille, ainsi que le frère de son gendre.

Le champ d’applications reste large, l’innovation n’étant pour le moment qu’au stade du brevet. James Kozloski évoque, par exemple, la possibilité d’enrichir en direct ses discours pour impressionner les foules.

Slate.fr

Newsletters

Regarder du porno n'est pas un problème

Regarder du porno n'est pas un problème

Des décennies de méfiance paranoïaque ont failli faire ranger l’addiction au porno parmi les pathologies officiellement incluses dans la Classification internationale des maladies. Heureusement, l’Organisation mondiale de la santé ne s’y est pas trompée.

«Quand je suis tombée malade, j’ai senti que mon corps ne pourrait pas endurer pire»

«Quand je suis tombée malade, j’ai senti que mon corps ne pourrait pas endurer pire»

Sur les 54 000 nouveaux cas annuels de cancers du sein, 10% touchent des femmes de moins de 40 ans. L’association Jeune et Rose leur est dédiée.

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

À New York, les accouchements prématurés ont augmenté depuis l'élection de Trump

En particulier chez les femmes immigrées.

Newsletters