Culture

«Mad Max: Fury Road», même accéléré douze fois, reste compréhensible

Temps de lecture : 2 min

Un monteur américain s'est amusé à accélérer cinq blockbusters afin de savoir ceux qui passaient le test.

Un film comporte en moyenne 1.250 plans. Les blockbusters et les films d'action, avec leur rythme effrené, approchent plus souvent les 3.000 plans. Les coupes deviennent un alors un mimique pour rendre le film plus haletant. Mais cela peut vite se révéler superficiel.

Pour tester les faiblesses des blockbusters et voir ceux qui tiennent la route, Vashi Nedomansky, monteur à Los Angeles qui a travaillé sur Gone Girl ou Deadpool, a voulu accélerer cinq films d'action au montage très «cut»: Domino, La Vengeance dans la peau, Taken 3, Resident Evil: Apocalypse, et Mad Max: Fury Road. Dans sa vidéo de dix minutes, les plans sont ainsi réduits à deux secondes en moyenne.

«Vous verrez que le travail minutieux fait sur Mad Max: Fury Road survit à cette importante accélération», conclut Vashi Nedomansky dans un billet publié sur son blog. Il explique qu'il regarde souvent les films qu'il monte en accéléré pour voir si le rythme est bon et la variété d'images satisfaisante. «En accélérant les images, je peux vraiment voir où sont l'intensité et l'énergie et j'utilise ça pour améliorer mon travail.»

Correction: Une première version de l'article indiquait par erreur qu'un film comportait en moyenne 1.250 images et non plans.

Newsletters

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

Le français envahi par l'anglais? C'est nous qui avons commencé

L'Académie française s'insurge régulièrement face à la prétendue omniprésence de l'anglais dans notre langue. Il est bon de rappeler tout ce que l'anglais doit au français.

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

«Harry Potter» est-elle une saga sexiste?

Depuis leur publication, les livres de J. K. Rowling font partie des lectures préférées des enfants. Mais ils semblent davantage renforcer les stéréotypes de genre que les renverser.

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

Avec son dispositif visuel inhabituel, le film de Rithy Panh met en scène de manière bouleversante des visions des massacres du XX​e siècle comme questionnement inquiet d'une pulsion de mort de l'espèce humaine tout entière.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio