FranceLife

Jean-Pierre Treiber: un mois de cavale

Slate.fr, mis à jour le 08.10.2009 à 12 h 09

L'évadé d'Auxerre envoie des lettres et court toujours

Un mois après l'évasion rocambolesque de Jean-Pierre Treiber de la maison d'arrêt d'Auxerre, le 8 septembre, Paris-Match publie dans son édition à paraître jeudi trois lettres adressées par l'homme en cavale à son amie Blandine.

Selon Match, Blandine a reçu ces trois lettres dans une même enveloppe le 1er octobre. Elle en avait reçu une première environ une semaine après l'évasion. Blandine a accepté de communiquer ces lettres au magazine, «non pas dans l'idée de trahir celui qu'elle aime», explique le magazine, mais parce qu'elle est «certaine que Jean-Pierre Treiber ne peut être l'individu fruste et brutal qui nous a été présenté».

Le procureur de la République d'Auxerre, François Pérain, a indiqué mercredi soir à l'AFP que les trois lettres «avaient été communiquées à la police judiciaire de Dijon il y a à peu près une semaine» et qu'«elles sont en cours d'exploitation». Il a indiqué qu'il ne communiquerait pas «sur le lieu d'où elles avaient été postées».

Jean-Pierre Treiber est donc en cavale depuis un mois, un score assez remarquable, car de manière générale, les chances de cavale d'un prisonnier son assez faibles, explique Philippe Boggio. Treiber sait braconner, poser des collets, faire du feu sans que les flammes se voient de loin. Mais peut-il vraiment tenir longtemps? Passée l'euphorie, le fuyard voit son existence minée par la traque, soulignait Alexandre Lévy dans son article «Les évasions finissent mal en général».

Pour traquer les évadés, il existe des méthodes particulières, et s'ils essaient de s'échapper en hélicoptère, comme deux détenus s'évadant d'une prison grecque en février dernier, les policiers peuvent adopter une manière précise pour abattre l'hélico. Brian Palmer explique comment abattre un hélicoptère avec une arme de poing.

Luc, 47 ans, libre après six années d'incarcération, s'est évadé en 1998. Il raconte sa cavale: « On regarde tous trop la télé. Surtout en prison. Tu peux pas savoir le nombre de taulards qui se prennent pour Rambo. (...)  Mais Treiber, c'est pas Rambo, c'est pas un porte-avions à lui tout seul.» Luc raconte l'épuisement et la paranoïa qui s'empare de vous.

Pour lire tous les articles de Slate concernant l'évasion de Jean-Pierre Treiber:

Et les autres évasions...

Image de une: reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte