Boire & mangerScience & santé

92% des restaurants américains servent des portions excessives

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 26.01.2016 à 17 h 04

Repéré sur Munchies, Eurekalert, Newsweek

Que ce soit dans les chaînes de fast-food et les restaurants indépendants, la majorité des portions proposées excèdent l’apport calorique recommandé pour un repas.

Les fast-foods ne sont donc pas les seuls à proposer des assiettes surdimensionnées | Walt Stoneburner via Flickr CC License by

Les fast-foods ne sont donc pas les seuls à proposer des assiettes surdimensionnées | Walt Stoneburner via Flickr CC License by

Alors que deux tiers des adultes américains sont en surpoids ou obèses, des chercheurs de l’Université Tufts, près de Boston, se sont penchés sur l’apport calorique des portions proposées dans des restaurants du pays, chaînes et restaurants classiques, rapporte Munchies.

L’étude, publiée dans le Journal of the American Academy of Nutrition and Dietetics, analyse 364 repas, fréquemment servis dans des restaurants divers et variés, dans trois villes des États-Unis, Boston, San Francisco et Little Rock (Arkansas), entre 2011 et 2014.

Le bilan, c’est que 92% des restaurants servent des portions excédant le nombre de calories recommandé pour un repas. Il faudrait donc, pour revenir à un apport énergétique correspondant aux besoins nutritionnels moyens, diminuer les portions... ou changer les recettes, avec des préparations moins caloriques. Dans certains restaurants, un seul plat excède parfois les besoins nutritionnels d’une seule journée (une réalité démontrée chaque année par les Xtreme Eating Awards, un «palmarès» des menus les plus caloriques des États-Unis).

«Adapté aux clients les plus affamés»

Les formules les plus caloriques se trouvaient dans les restaurants de cuisine américaine, chinoise et italienne, avec une moyenne de 1.495 calories par repas. Comme le souligne Newsweek, les fast-foods ne sont donc pas les seuls à proposer des assiettes surdimensionnées.

«Ces résultats montrent clairement que faire des choix alimentaires sains quand on mange à l’extérieur est difficile, parce que la combinaison d’options alléchantes et de portions excessives dépasse souvent notre self-control», déclare Susan B. Roberts, la principale auteure de l’étude, dans un communiqué.

«Bien que les fast-food soient souvent des cibles plus faciles pour la critique, car ils fournissent des informations sur les tailles des portions et les calories, les petits restaurants proposent généralement autant de calories, et parfois plus. [...] Même si, en théorie, nous ne sommes pas obligés de tout manger, en pratique, beaucoup d’entre nous n’ont pas assez de volonté pour arrêter de manger quand ils en ont eu assez», continue Roberts. Aujourd’hui, aux États-Unis, les chaînes de restaurants ayant plus de vingt points de vente sont obligés d’afficher les calories contenues dans leurs portions.

«Le repas standard a une taille adaptée aux clients les plus affamés, donc la plupart des gens on besoin d’une maîtrise de soi surhumaine pour éviter de trop manger», dit William Masters, un autre auteur de l’étude. Pour lui, des législations locales devraient pouvoir autoriser les consommateurs à commander des portions partielles, avec des prix proportionnellement réduits. Selon lui, cela mènerait les restaurants à ajuster les portions vers ce que veut le client moyen, et non pas le client qui a le plus d’appétit.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte