France

L'évadé Treiber donne des nouvelles

Slate.fr, mis à jour le 07.10.2009 à 18 h 28

Toujours en cavale, Jean-Pierre Treiber envoie des nouvelles à son amie Blandine. Qui les commente dans Paris Match.

Le suspect principal dans le meurtre de Géraldine Giraud et Katia Lherbier, qui s'est évadé le 8 septembre de la prison d'Auxerre, avait déjà envoyé une lettre accompagnée de sa carte de détenu à l'hebdomadaire Marianne le 14 septembre. Il y clamait son innocence. Deux semaines plus tard, le 1er octobre, Blandine reçoit de un nouveau courrier contenant trois lettres, qu'elle montre à Paris Match et commente dans les pages du magazine, à paraître demain. Pas dans l’idée de trahir celui qu’elle aime, tient-elle à préciser selon Match. Au contraire, il s'agirait de changer l'image du «coupable idéal», «fruste et brutal», qui a été présenté.

Le prévenu, qui devait comparaître au printemps 2010 pour le meurtre de Géraldine Giraud -fille de l'acteur Roland Giraud – et de sa compagne, y écrit notamment: «Je ne veux pas que tu aie un jour des doutes sur moi. Ca fait déjà quelque jour que j'ai changé de «prison, celle ci est très vaste...». L y décrit sa fuite et le quotidien de sa cavale, précisant qu'il parcourt «de grandes distances», semble-t-il à pied.

 

[Lire l'article complet sur Paris Match]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: autour de Lyon en 1995, lors de la traque de deux terroristes présumés / Robert Pratta REUTERS

SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE, VOUS APPRÉCIEREZ PEUT-ÊTRE: «Une cavale, c'est souvent minable», "Les chances d'une cavale" et "Pourquoi les évasions finissent mal en général"

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte