Partager cet article

Voilà à quoi ressemblent les grands classiques littéraires sans aucun mot

La ponctuation du livre «La Machine à remonter le temps», de H. G. Wells  | Avec l’aimable autorisation de Nicholas Rougeux

La ponctuation du livre «La Machine à remonter le temps», de H. G. Wells | Avec l’aimable autorisation de Nicholas Rougeux

Le web designer américain Nicholas Rougeux a ratissé les textes de neufs grands classiques de la littérature pour n’en garder que la ponctuation et transforme ainsi les points et les virgules en d’autres œuvres d’art.

«Appelez-moi Ismaël voici quelques années peu importe combien le porte-monnaie vide ou presque rien ne me retenant à terre je songeai à naviguer un peu et à voir l’étendue liquide du globe c’est une méthode à moi pour secouer la mélancolie et rajeunir le sang»

Difficile à comprendre, n’est-ce pas? Il s’agit des deux premières phrases de Moby Dick, roman écrit par Herman Melville, en 1851, et traduit par Henriette Guex-Rolle en 1970, auxquelles on a retiré la ponctuation. Or elle est essentielle pour la compréhension d’un texte. La preuve en se rappelant l’exemple que l’on a tous entendu à l’école primaire: «J’ai mangé, grand-mère.» et «J’ai mangé grand-mère!». La première version, avec virgule, implique une interpellation, un enfant qui prévient sa grand-mère qu’il a mangé. La deuxième revient à dire que son repas était sa grand-mère!

Pour montrer l’importance de ces petits symboles auxquels on ne prête souvent pas assez attention, le web designer américain Nicholas Rougeux a entrepris un projet de taille, du nom de «Between the Words», c’est-à-dire «Entre les mots». Il a passé au peigne fin les textes de neuf grands classiques de la littérature libres de droits à l’aide du logiciel RegExr, explique Wired. Il en a éliminé tous les mots, sauts de ligne, espaces et chiffres pour n’en garder que la ponctuation et les titres des chapitres. Il a ensuite tourné ces lignes de symboles en forme de vinyle, de façon à ce que «chaque titre de chapitre corresponde à une piste», note le site Frizzifrizzi.

Nicholas Rougeux explique sur son site comment il a procédé pour représenter Moby Dick sans les mots du roman | Capture d’écran

L’artiste a partagé certaines de ses créations sur Twitter. Ci-dessous, les spirales obtenues avec la ponctuation de Peter Pan et celle du Magicien d’Oz:

Et voici d’autres créations tirées du site de Nicholas Rougeux, avec son accord.

Spirale obtenue à partir de la ponctuation tirée des aventures de Tom Sawyer, de Mark Twain | Avec l’aimable autorisation de Nicholas Rougeux 

Le rendu de la ponctuation de Moby Dick, de Herman Melville | Avec l’aimable autorisation de Nicholas Rougeux 

Le web designer a utilisé ici la ponctuation du livre Orgueil et Préjugés, de Jane Austen | Avec l’aimable autorisation de Nicholas Rougeux

Chaque signe de ponctuation se suit et l’ensemble dessine une spirale. Les virgules, les points et les guillemets sont de loin les plus utilisés. Ces œuvres permettent de nous rendre compte à quel point la ponctuation est indissociable des mots qu’elle accompagne.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte