Dans 21 États américains, il y a eu en 2014 plus de morts par arme que dans des accidents de la route

Un shérif du Comté de San Diego porte un faux revolver pendant un session d’entraînement, à Oceanside, en Californie, le 10 décembre 2014 | REUTERS/Mike Blake

Un shérif du Comté de San Diego porte un faux revolver pendant un session d’entraînement, à Oceanside, en Californie, le 10 décembre 2014 | REUTERS/Mike Blake

Alors que le nombre de victimes d'accidents de la route diminue, celui des morts par balle continue d'augmenter.

C’est un bilan assez effrayant. Plus de personnes ont été tuées par des armes à feu que lors d’accidents de la route, dans vingt-et-un des cinquante États américains et dans le district de Columbia au cours de l’année 2014. C’était le cas en Alaska, en Arizona, dans le Colorado, en Géorgie, dans l’Idaho, l’Illinois, l’Indiana, la Louisiane, le Maryland, le Michigan, le Missouri, le Nevada, le New Hampshire, l’Ohio, l’Oregon, la Pennsylvanie, le Tennessee, l’Utah, le Vermont, la Virginie et l’État de Washington.

C’est en tout cas le résultat d’un rapport du Violence Policy Center, un groupe de recherche qui défend la mise en place de législation sur les armes à feu, indique le Huffington Post:

«Le groupe assure que les victimes d’accidents de la route ont baissé grâce à ce qu’il appelle “une régulation efficace”, comme des initiatives de prévention, l’amélioration des véhicules, la conception des autoroutes, et les efforts faits par le gouvernement et les associations. Dans le même temps, les morts par armes à feu n’ont fait que grimper.»

Mesure de santé publique

En 2009, quand le VPC a commencé à s’intéresser au phénomène, il avait remarqué que, dans dix États, plus de personnes étaient tuées par des armes à feu que lors d’accidents de la route. Le nombre d’États concernés a donc plus que doublé en l’espace de cinq ans.

Comme le souligne le blog politique The Hill, sur le plan national, le nombre de morts par armes à feu n’a cependant pas encore tout à fait rejoint le nombre de victimes d’accidents de la route. «35.647 personnes sont décédées dans des accidents de la route en 2014, quand 33.599 ont été tuées par armes à feu.» Dans son rapport, le groupe met également en avant le fait que «les armes à feu sont le dernier produit de consommation fabriqué aux États-Unis à ne pas être sujet à des régulations sur la santé et la sécurité».

Barack Obama a décidé début janvier de passer à l’attaque et d’essayer de réguler la vente d’armes à feu. Un geste moyennement apprécié par les Républicains.

Le Huffington Post rappelle par ailleurs que, depuis plus de vingt ans, des restrictions votées par le Congrès empêchent le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) de faire des recherches sur la violence armée sous l’angle de la santé publique. Cette interdiction a beau avoir été levée à la fin de l’année 2013, le Washington Post indiquait en janvier 2015 que le CDC n’avait toujours pas lancé de nouvelles recherches sur le sujet.

Partager cet article