L'espérance de vie recule, mais sans doute pas la vôtre

Dans une maison de retraite à Lima, le 25 mars 2010. REUTERS/Enrique Castro-Mendivil.

Dans une maison de retraite à Lima, le 25 mars 2010. REUTERS/Enrique Castro-Mendivil.

78,9 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes: l'espérance de vie a baissé en 2015 pour la première fois depuis plus de 45 ans. Inutile d'en tirer tout de suite des conclusions

L'Insee a publié, le 19 janvier, son bilan démographique 2015, qui fournit l'estimation du peuplement au 1er janvier 2016 et donne les tendances de l'évolution de cette population, désormais de 66.627.602 personnes au total, dont 64.513.242 en France métropolitaine uniquement.

Malgré un solde naturel positif (naissances moins les décès= +200.000), les naissances ont baissé et les décès augmenté par rapport à l'année dernière. Mais ce qui a surtout fait passer ce bilan pour négatif, ce sont les chiffres de la mortalité: 600.000 personnes, le plus haut niveau depuis l'après-guerre. Une conséquence du vieillissement de la population, puisqu'il n'y a jamais eu autant de personnes âgées en France: les 75 ans et plus étaient 3,8 millions en 1946 (6,6% de la population) et sont plus de 6 millions (9,1%) en 2016.

Mais ça n'est pas tout: pour la première fois depuis 1969, l'espérance de vie recule: elle s'établit à la naissance à 78,9 ans pour les hommes, 85 ans pour les femmes. Reste que cela ne veut pas dire que VOUS risquez de mourir à cet âge. Car l'espérance de vie à la naissance mesure l'âge moyen auquel vous mourrez si vous naissez aujourd'hui (bienvenue, si c'est le cas) et que votre génération vivra selon des conditions exactement similaires à celles qui vivent aujourd'hui. Comme l'écrit le Monde, deux épisodes conjoncturels, une cause médicale (plus de 18.000 décès liés à l'épidémie de grippe) et une météorologique (3.300 décès supplémentaires) sont en partie responsables de cette baisse de l'espérance de vie constatée en 2015.

Sur le long terme, l'espérance de vie augmente, confirme le démographe Gilles Pinson dans Le Monde (mais on ne sait pas jusqu'à quand cet allongement de la durée moyenne de la vie se poursuivra). Et on peut d'ailleurs tout de suite se rassurer en citant d'autres chiffres du bilan de l'Insee moins mis en avant, ceux de l'espérance de vie à 60 ans, c'est à dire l'âge auquel risquerait de décéder une personne aujourd'hui âgée de 60 ans si elle avait, à chaque âge, la probabilité de décéder observée en 2015: cette «durée de survie moyenne à l'âge X» comme l'écrit l'Insee, est à 60 ans de 22,9 ans pour les hommes, 27,3 pour les femmes. Leur espérance de vie est donc de 82,9 ans pour les hommes et 87,3 ans pour les femmes!

Partager cet article