France

L'Elysée fait 400 copies pirates d'un DVD

Temps de lecture : 2 min

Le Canard enchaîné

du 7 octobre a révélé une information un peu gênante pour l'Elysée: le palais aurait réalisé 400 copies d'un documentaire consacré au chef de l'Etat et diffusé le 13 juillet sur France 5 dans le cadre de la série A visage découvert, une information reprise par le Parisien. Ces exemplaires ont été distribués lors de la 17ème conférence des ambassadeurs.

Comme l'explique le quotidien, l'information n'est pas du plus bel effet pour Nicolas Sarkozy, défenseur des droits d'auteurs et initiateur de la loi Hadopi. Circonstance aggravante, au passage la présidence a peu subtilement apposé son sceau sur le DVD: logo sur la jaquette -modifiée pour l'occasion - des exemplaires copiés et inscription «Service audiovisuel de la présidence de la République –Unité photos- Tous droits réservés (photos et vidéos)» à la place du copyright original.

Avant même la sortie du Canard, Franck Louvrier, le responsable de la communication de l'Elysée, défendait ses services dans la presse en expliquant avoir reçu l'autorisation de dupliquer de Galaxie Presse, producteur du documentaire. Suite à la demande de l'Elysée, Galaxie avait envoyé 50 copies supplémentaires. Insuffisant pour les services audiovisuels, qui en ont donc fait 400 copies supplémentaires.

Dans le même article du Figaro.fr paru hier soir, Galaxie explique que si les copies ne les gêne pas, tout de même, la présentation de la jaquette les «étonne un peu.» Sur pcinpact.com, on explique que ces copies auraient pu entrainer jusqu’à 300 000 euros d’amende, 3 ans de prison, et 1 an de suspension d’accès à Internet, merci Hadopi. Aïe.

Décidément, cette semaine placée sous le signe de l'offensive internet à l'Elysée, avec le twitter spécial Copenhague et le site de Carla B., est semée d'embûches propres à l'ère numérique.

[Lire l'article complet sur le Parisien]


Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Palais de l'Elysée par Joe Shlabotnik via Flickr

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters