Monde

Voici à quoi ressemblera après deux mandats le futur président américain

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 20.01.2016 à 9 h 31

Repéré sur Sachs Media Group

Des spécialistes de la retouche photo ont imaginé à quoi ressembleraient en 2025, après deux hypothétiques mandats, les candidats aux primaires pour la présidentielle américaine.

De gauche à droite et de haut en bas: Bernie Sanders, Donald Trump, Hillary Clinton, Jeb Bush, Marco Rubio et Ted Cruz, tels qu’imaginés en 2025 par le logiciel PhoJoe.com (Sachs Media Group).

De gauche à droite et de haut en bas: Bernie Sanders, Donald Trump, Hillary Clinton, Jeb Bush, Marco Rubio et Ted Cruz, tels qu’imaginés en 2025 par le logiciel PhoJoe.com (Sachs Media Group).

Depuis son élection en 2008, à l’âge de 47 ans, Barack Obama a pris un gros coup de vieux. Son dernier discours sur l’état de l’Union le 12 janvier a été l’occasion de mesurer le vieillissement du président à travers les années, en particulier le passage d’une chevelure noire à une chevelure poivre et sel:

 

«44 nuances de gris: Obama à travers les années alors qu’il s’adresse au Congrès.»

Dans la campagne pour la présidentielle 2016, la plupart des candidats en tête des sondages sont plus vieux qu’Obama lorsqu’il faisait campagne en 2007. Le groupe américain de communications Sachs Media a demandé à des spécialistes de la retouche photo d’imaginer à quoi ils ressembleraient en 2025, après deux hypothétiques mandats de quatre ans.

Dans le cas des deux favoris démocrates, Hillary Clinton, 68 ans, et Bernie Sanders, 74 ans, certains observateurs se demandent s’ils ne sont pas déjà trop vieux. Mais voici à quoi ils ressembleraient après huit ans à la Maison Blanche:

La transformation est moins radicale chez Bernie Sanders, même si les retoucheurs n’ont pas hésité à méchamment jaunir ses dents. Le candidat socialiste, qui est plus populaire que Clinton chez les jeunes électeurs, vient d’annoncer qu’il publierait bientôt une lettre de son médecin confirmant qu’il est en bonne santé. À l’été 2015, Clinton avait diffusé un certificat médical indiquant qu’elle était en «excellente condition physique».

Donald Trump, qui a 69 ans, a aussi diffusé une note de son médecin, dont beaucoup se sont moqués tant elle était excessivement enthousiaste. «S’il est élu, j’affirme sans aucun doute que M. Trump sera l’individu le plus sain jamais élu à la présidence», avait déclaré son docteur.

Mais bien plus effrayant que le vieillissement de Trump, il y a la perspective de ce que deviendrait l’Amérique dirigée par lui –il est toujours premier dans les sondages de la primaire républicaine. Dans le Washington Post, le consultant républicain Ed Rogers écrivait début décembre 2015:  «Je crois vraiment qu’une présidence Trump serait un peu comme l’apocalypse.»

Les autres candidats républicains sont plus jeunes, avec, en deuxième position après Trump, Ted Cruz, qui a 45 ans, suivi de Marco Rubio, 44 ans. 

Ils ont à peu près l’âge qu’avait Obama quand il a été élu et, comme l’actuel président, ils deviennent, selon les projections, plus grisonnants et dégarnis huit ans après.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte