Monde

Les images impressionnantes du bombardement d'un dépôt d'argent de Daech

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 18.01.2016 à 15 h 45

Repéré sur CNN

Des morts, des blessés et des milliers de billets qui s'envolent.

La vidéo du bombardement de la réserve d'argent liquide de Daech à Mossoul | via Associated Press

La scène s'est déroulée dans la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, le 11 janvier 2016. Lors d'une opération militaire de la coalition internationale contre Daech, l'armée américaine a bombardé et détruit un dépôt d'argent liquide tenu par l'organisation terroriste, rapporte CNN

La vidéo, dévoilée par le département de la Défense américain et diffusée par CNN, montre un large nuage de fumée dans les secondes qui suivent l'explosion ainsi qu'une pluie de billets recouvrant la zone visée par deux bombes de 900 kilos. Si la devise des billets et la quantité d'argent ne sont pas encore connues, les autorités américaines parlent de «millions» visés et détruits par l'opération. Selon CNN qui reprend les estimations de la coalition internationale, la frappe aurait tué entre 5 et 7 civils.

Frapper les infrastructures économiques

Peu après la diffusion de la vidéo, le général Lloyd Austin, le chef militaire des forces américaines au Moyen-Orient, a décrit l'opération comme une réussite à CNN:

«C'était une bonne frappe. Nous estimons qu'elle va priver Daech de millions de dollars. Si l'on tient compte des autres frappes menées sur des sites de production ou de distribution de pétrole et de gaz, ainsi que sur son infrastucture économique et d'autres sources de revenus, il y a fort à parier que les pertes se ressentiront sur leur carnet de chèques.» 

Si les autorités américaines vantent le succès de l'opération, c'est parce que l'argent liquide visé est essentiel dans le fonctionnement interne de l'organisation terroriste: il lui permet notamment de payer ses combattants, mais surtout d'en recruter de nouveaux. RFI ajoute

«La coalition cherche donc à réduire l'influence du mouvement terroriste en éliminant ses chefs, mais aussi en asséchant ses ressources financières. En Irak et en Syrie, la coalition vise particulièrement les réserves de cash, l'essentiel des transactions financières de l'organisation se faisant en liquide, mais aussi les infrastructures pétrolières et les camions-citernes.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte