Le problème de diversité des Oscars va bien au-delà des seuls acteurs

Les nommés dans la catégorie meilleur acteur I REUTERS/Staff/Files

Les nommés dans la catégorie meilleur acteur I REUTERS/Staff/Files

Du côté des catégories techniques, c'est souvent même pire.

Comme l'année passée, la polémique n'a pas tardé après l'annonce des nominations. Pour la deuxième fois consécutive, aucun acteur noir n'est en lice pour remporter un Oscar du meilleur acteur ou de la meilleure actrice que ce soit dans un premier ou un second rôle. Un choix d'autant plus dommageable font remarquer plusieurs publications comme le Hollywood Reporter, qu'entre le biopic réussi N.W.A–Straight Outta Compton, Michael B. Jordan dansb Creed, Samuel L. Jackson dans The Hateful Eight ou Will Smith dans Concussion, plusieurs comédiens afro-américains avaient livré cette année de belles performances.

Pour enfoncer le clou, The Verge nous apprend que ce vide particulièrement visible n'est que la partie émergée de l'iceberg. Si on exclut les catégories acteurs et meilleurs films étrangers, les hommes blancs concentrent 71,5% des nominations, contre 20,43% pour les femmes blanches et 6,99% pour les hommes de couleur. Les femmes de couleur, elles, n'ont obtenu en tout et 2 nominations sur 186 possibles. 

Hommes blancs seulement

Ce qui veut dire que certaines catégories techniques sont entièrement trustrées par des hommes blancs. Pour les effets spéciaux par exemple, ils sont 19 nommés aux côtés d'une femme blanche. Pour ce qui est des directeurs photos et des BO originales, on ne trouve aucune trace de diversité quelconque, ajoute The Verge.

Comme le rappelle le site américain, tant que les techniciens, scénaristes et réalisateurs ne seront pas plus hétérogènes, il y a peu de chance pour que les acteurs le soient aussi, se voyant quasi-systématiquement offrir des rôles moins forts ou moins complexes.

Maigre consolation, côté LGBT, la chanteuse Antony Hegarty est la première personne trans’ nominée aux Oscars depuis quarante ans pour la chanson du documentaire Racing Extinction.

Partager cet article