Une ville canadienne devenue toute rose

Capture Facebook

Capture Facebook

Ce phénomène est dû à la diffusion de la lumière. Les ondes bleues sont absorbées par les cristaux de glace et de sel dans l’air, et les ondes rouges, plus nombreuses au couchant, restent seules visibles.

La ville canadienne d'Iqaluit, située au bord de l'océan Arctique, s’est parée d’une étrange couleur le 12 janvier. Un voile rose a envahi toute la ville, donnant aux clichés partagés sur les réseaux sociaux et relayés par Vice une allure de montage Photoshop ou d’expérience avec des lunettes aux verres colorés.

Le phénomène est dû à la diffusion de la lumière, explique une météorologiste sur le site de CBC, quand la lumière bute sur les particules en suspension dans l'atmosphère. La photo a été prise au coucher du soleil, amplifiant la lumière rouge de l’astre à travers toute l’atmosphère. Les ondes bleues sont absorbées par les cristaux de glace et de sel dans l’air, «laissant le rouge seul visible», détaille Ashley Brauweiler.

 

How do we get pink skies and what does it mean? It sure was eery in Iqaluit this afternoon.PHOTO: Nick Murray

Posted by CBC Nunavut on Tuesday, January 12, 2016

Paris en rose

Un ciel tout rose avait été observé en octobre dernier en Ile-de-France, donnant lieu à de nombreux partages sur les réseaux sociaux. Il s’agissait d’un phénomène similaire, résumé en une jolie métaphore par Sébastien Leas, prévisionniste pour Méteo-France:

«Le phénomène est assez comparable à celui d’un jet d’eau. Lorsque le jet ne rencontre pas d’obstacle, son débit est normal: c’est le ciel bleu de tous les jours. En revanche, lorsque l’eau heurte un arbuste par exemple, elle va se séparer en des dizaines de petites gouttelettes qui vont partir de tous les côtés: c’est la lumière rouge du matin.»

Et pour les fans de rose, sachez qu’il existe aussi de très étranges dauphins roses.

 
Partager cet article