Monde

Une dinde a pu voyager en cabine au titre d'«animal de soutien émotionnel»

Temps de lecture : 2 min

Depuis quelques années, des animaux plus ou moins domestiques sont acceptés à bord des vols américains au titre de soutien thérapeutique à leur propriétaire.

Photo initialement postée sur Reddit.
Photo initialement postée sur Reddit.

La photo d’une dinde installée sur un siège passager à bord d’un vol de la compagnie aérienne américaine Delta Airlines suscite beaucoup d’amusement des internautes –et une interrogation légitime sur les raisons de sa présence.

Prise par un stewart puis postée sur le site Reddit par un homme qui dit être son voisin (du stewart, pas de la dinde), la photo incongrue a rapidement propulsé l’oiseau au rang de célébrité sur internet. D’autant qu’un autre internaute habitué du site Reddit, ami pour sa part avec le pilote du vol, a posté une photo de ce qui semblait être le même oiseau, installé cette fois sur une chaise roulante dans un aéroport.

View post on imgur.com

View post on imgur.com

L'envol du petit cochon

Que faisait cette dinde dans un avion? Les médias américains ayant mené l’enquête, dont le Washington Post, nous informent qu’il s’agit d’un animal embarqué pour raison thérapeutique. La loi de 1986 sur le transport aérien interdit de discriminer les voyageurs handicapés qui ont besoin d’être accompagnés par un animal d’assistance. Or il semble que la dinde a pu embarquer en raison de son statut d’«animal de soutien émotionnel» («ESA» pour «emotional support animal»). Un animal de soutien émotionnel est une «precription» d'un médecin spécialiste de santé mentale, dans la mesure où cet animal peut faire diminuer les symptomes d'un patient.

Ces animaux peuvent voyager en cabine gratuitement sur les compagnies américaines, mais l'autorisation n’est pas inconditionnelle: certains animaux dangereux comme les reptiles sont interdits de vol, et les volailles ne font en théorie pas partie des espèces acceptées. Le site d’USA Today cite l’exemple d’un petit cochon qui a été pris sur un vol intérieur de la compagnie JetBlue au titre d’animal de soutien émotionnel. En décembre 2014, un cochon de plus de 30 kilos et sa propriétaire ont en revanche été débarqués avant le décollage à cause de la puanteur de l’animal, qui avait par ailleurs déféqué dans le couloir. Un passager a pu prendre une photo de l’impressionnante bête.

«Les gens amènent leur “animal de soutien émotionnel” dans les avions de plus en plus souvent ces dernières années, ainsi que dans les restaurants, les musées ou les commerces», pouvait-on lire sur CNN.

Slate.fr

Newsletters

«Salis», le sel d'Australie vu du ciel

«Salis», le sel d'Australie vu du ciel

«Le paysage australien est ancien, unique, dur et stérile», explique la photographe Leah Kennedy. Depuis Perth, elle a survolé une longue chaîne de rivières et de lacs salés de la région de Wongan Hills jusqu'au Lake Moore, situé à...

L'incroyable corruption du commerce légal des opiacés aux États-Unis

L'incroyable corruption du commerce légal des opiacés aux États-Unis

La compagnie pharmaceutique Insys a soudoyé des médecins pour qu'ils prescrivent un spray au fentanyl lié à des centaines de décès. Le procès de ses dirigeants est en cours à Boston.

Polyglotte gay de 37 ans, le candidat démocrate Buttigieg est l'anti-Trump

Polyglotte gay de 37 ans, le candidat démocrate Buttigieg est l'anti-Trump

Une anecdote sur ses talents linguistiques a attiré l'attention sur la modeste campagne présidentielle de ce maire d'une petite ville de l'Indiana.

Newsletters