Monde

Ce chanteur américain veut organiser un concert folk en zone occupée par Daech

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 15.01.2016 à 10 h 05

Repéré sur Fox News, Daily Beast

James Twyman était déjà allé prêcher la paix en Irak pendant dans les années 1990 et en Bosnie en 1995.

Le chanteur américain James Twyman, aussi connu sous le nom de «troubadour de la paix»croit très fort au pouvoir de la musique et des prières pour amener la paix dans le monde. C'est pourquoi, il va partir la semaine prochaine pour tenter de faire un concert folk en Syrie dans des territoires sous contrôle de l'État Islamique, rapporte Fox News.

Sa base de départ sera Majdal Shams, un village druze syrien occupé par Israël, mais Twyman affirme avoir des contacts qui lui permettront de jouer de la musique dans une ville occupée par Daech le 31 janvier. 

Son idée est d'encourager le maximum de personnes à travers le monde à prier et à chanter pour la paix au même moment. Il est déjà possible de s'inscrire sur son site.


Rejoignez-moi quand je chanterai des prières de paix en Syrie dans des territoires contrôlés par Daech. Enregistrez vous à JamesTwyman.com. J'enverrai l'heure de la cérémonie un jour avant.

«Ca va être puissant, explique le troubadour à Fox News. Quand les gens se rassemblent et se concentrent sur quelque chose de manière positive, il y a des preuves scientifiques que ça peut améliorer la situation».

Les officiels américains peu enthousiastes

Twyman chantera des prières de religions différentes, qu'il a lui-même mises en musique, mais, comme le rappelle le Daily Beast, les djihadistes de Daech ne sont en général pas fans de musique (tout comme les cigarettes, la musique est interdite dans la ville de Raqqa).

Pour son périple, le chanteur apportera sa guitare classique Cordoba et sera accompagné de leaders chrétiens, musulmans et juifs pour une prière œcumémique. Des officiels du département d'État américain l'ont déjà contacté pour le dissuader de se rendre en Syrie, où les ressortissants américains risquent le kidnapping et le meurtre, mais Twyman est déterminé. Il a déjà organisé plusieurs concerts pour la paix dans des zones de guerre, notamment en Irak pendant dans les années 1990 et en Bosnie en 1995.

Il a expliqué ainsi sa mission au Daily Beast:

«Les gens m'imaginent en train de marcher dans un village dirigé par Daech avec ma guitare sur le dos. Ce ne sera pas le cas...Le but est d'encourager des dizaines ou centaines de milliers de personnes à prier. L'idée n'est pas que je sois une superstar débile en Syrie. On ne sait pas encore trop jusqu'où on pourra aller, mais si il y a des gens qui peuvent m'amener en territoire de Daech sans trop de risque, alors on le fera...»

chanteurSyriepaixconcertDaech
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte