Sciences

2015, l'année où l'on a vraiment beaucoup aimé l'espace

Temps de lecture : 2 min

Des vidéos, des découvertes, des avancées scientifiques majeures... 2015 a été une année très riche pour l'astronomie.

La constellation Carène vue depuis le télescope spatial Hubble | NASA Goddard Space Flight Center via Flickr CC License by
La constellation Carène vue depuis le télescope spatial Hubble | NASA Goddard Space Flight Center via Flickr CC License by

Alors que la Nasa ne cache plus son intention de partir explorer (ou coloniser) la planète Mars dans les années qui arrivent, il est désormais temps de regarder en arrière et de réaliser l’importante place qu’ont pris l’astronomie et la recherche scientifique dans l’espace en 2015. Dans un long article, le magazine Nautilus estime que 2015 a même été l’une des années plus denses de l’histoire en matière de découvertes et d’avancées astronomiques. Et il n’a pas vraiment tort.

Ainsi, en 2015, nous avons eu la chance de mieux comprendre le fonctionnement de notre système solaire, des planètes qui nous entourent et de résoudre des mystères qui restaient jusque-là sans réponse. On a appris beaucoup de choses sur la planète naine Pluton, sur Mercure, sur les lunes de Saturne, sur le Soleil, sur la Voie lactée, sur les engins spatiaux, sur les trous noirs, sur Mars et, surtout, sur la Terre elle-même.

L’astronomie était partout

Aussi, en 2015, le cinéma s’est une nouvelle fois projeté dans l’espace avec le film Seul sur Mars. Le milliardaire Elon Musk –et sa société SpaceX– ont franchi un nouveau pas dans le développement de fusées réutilisables en parvenant à faire atterrir le premier étage de la fusée Falcon 9. Une première. De son côté, Virgin Galactic poursuit ses essais pour s’imposer dans le tourisme spatial avec des vols suborbitaux, c’est-à-dire à plus de 100 kilomètres d’altitude.

À Slate.fr et Reader.fr, nous avons consacré de nombreux articles à l’astronomie et à ces nombreuses découvertes. En voici une petite sélection:

> À quoi cela ressemble de marcher dans l’espace?

> La plus grande image jamais réalisée de la Voie lactée

> Un jeu pour dessiner des constallations dans le ciel

> Une virée dans le Quercy, le «meilleur ciel de France métropolitaine»

> Une très belle vue panoramique de Mars

> Un guide touristique à destinations des aliens qui débarqueraient sur Terre

> Des illustrations pour enfin comprendre quelque chose à l’espace

> Les sons et enregistrements envoyés par la Nasa dans l’espace

> Des jolis courts métrages qui tirent le meilleur des images de la Nasa

> Un retour en images sur les missions du programme Apollo

> Une exploration du Soleil en très haute définition

> La vidéo sublime d’un trou noir

Newsletters

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

De traitements en contrôles, tout est mis en place de façon à la rendre aussi irréprochable que possible.

Nous avons la tête de notre prénom: faites le test!

Nous avons la tête de notre prénom: faites le test!

En 2017, une première étude avait déterminé que notre visage était socialement marqué par notre prénom. Des chercheuses ont souhaité pousser leurs recherches plus loin avec une nouvelle étape: des portraits-robots.

Pourquoi avons-nous des grains de beauté?

Pourquoi avons-nous des grains de beauté?

[L'Explication #71] Ces taches, qui font ressembler certaines peaux à un cookie aux pépites de chocolat, sont de vraies anarchistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio