Partager cet article

Pour des députés français, internet doit s'appeler «l’internet»

internet | Pat Guiney via Flickr CC License by

internet | Pat Guiney via Flickr CC License by

Comment bien écrire internet?

C’est un débat quasiment aussi vieux qu’internet (ou Internet, l’internet, les internets?): comment doit-on nommer ce réseau de réseaux? Plusieurs députés français ont visiblement fait leur choix.

Dans un amendement de la loi numérique, qui doit être discuté à partir du 19 janvier, on apprend que des parlementaires souhaitent mettre fin au débat et utiliser la dénomination «l’internet»:

«Donner un nom propre (Internet ou l’Internet) ou les apparences d’un nom propre (“internet”) pouvait se justifier à sa création aux États-Unis à la fin des années 1960, lorsque le réseau était exclusivement dédié aux échanges entre des universités des deux côtes américaines et au maintien d’un réseau américain de télécommunications en cas de guerre nucléaire.

 

Aujourd’hui cette technologie est devenue un réseau mondial public, comme “le téléphone” ou “la télévision”. Au moment où il est recherché les moyens de renforcer la nature de “bien commun universel” de ce réseau, il serait paradoxal de continuer à utiliser la dénomination “Internet” ou, pire, “l’Internet”, comme si ce réseau avait besoin d’un nom propre, qui est, par définition, la propriété d’une personne physique ou morale! [...] Au moment où la loi tente de préciser certaines règles touchant à la consommation de l’internet, il est souhaitable de clarifier la dénomination en français du réseau des réseaux.»

Reste que tout le monde est loin d’être d’accord. Sur Twitter, Stéphane Bortzmeyer trouve l’une des justifications grotesque:

Majuscule

Sur ce sujet, le magazine spécialisé Wired avait remis une pièce dans la machine en octobre 2015 et donné d’autres arguments, expliquant entre autres qu’au fil du temps la version sans majuscule allait finir par probablement prendre le dessus. Sur Slate, après avoir eu de longs débats au sein de la rédaction, nous avons finalement choisi de retirer sa majuscule à internet.

À l’inverse, en juillet 2015, Rue89 assurait qu’en France de nombreux médias, comme Le Monde, Libération ou Les Échos, utilisaient la version avec une majuscule mais sans déterminant, contrairement aux États-Unis.

De son côté, en 2013, Benjamin Bayart, entre autres porte-parole de French Data Network, expliquait lors d’une conférence sur internet et ses enjeux pourquoi il fallait parler de plusieurs internets:

 

Autant dire que, même si l’amendement est voté, la bataille de la linguistique est loin d’être finie.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte