Sports

Ballon d'Or: qui sont les 72 qui n'ont pas voté pour Lionel Messi?

Temps de lecture : 2 min

L'Argentin a facilement remporté son cinquième trophée, un record. Mais certains semblaient bien décidé à ne pas le récompenser.

L'Américaine Carli Lloyd et l'Argentin Lionel Messi. REUTERS/Arnd Wiegmann
L'Américaine Carli Lloyd et l'Argentin Lionel Messi. REUTERS/Arnd Wiegmann

Mégasurprise: Lionel Messi a remporté son cinquième Ballon d'Or, ce lundi 11 janvier. L'Argentin améliore ainsi son propre record, et laisse son principal adversaire de ces dernières années, le Portugais Cristiano Ronaldo, à deux longueurs.

Messi a réuni 41,33% des voix, résume L'Équipe, loin devant Ronaldo (27,76%) et le Brésilien Neymar, qui finit troisième (7,86%).

Mais malgré tout cela, de nombreuses personnes ont ainsi estimé que le génie argentin ne méritait pas une cinquième récompense. Nous avons donc décidé de fouiller dans la liste, pour savoir qui étaient ces personnes.

Préférence nationale ou amicale

Parmi les joueurs, il y a ceux qui ont décidé de la jouer collectif. Le Colombien James Rodriguez a ainsi préféré voter en faveur de ses coéquipiers du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Gareth Bale. Même chose pour Ronaldo qui lui a renvoyé l'ascenseur en votant pour lui, Benzema et Bale. L'Allemand Bastian Schweinsteiger a voté pour ses coéquipiers en sélection, Manuel Neuer, Thomas Müller, ainsi que pour Neymar. Messi, lui, a voté pour ses coéquipiers du Barça, Luis Suarez, Neymar ,et Andres Iniesta. Le Péruvien Claudio Pizarro, qui a passé l'essentiel de sa carrière en Allemagne a choisi de nommer trois joueurs allemands: Neuer, Müller, et Toni Kroos. L'Uruguayen Diego Godin semble, lui, avoir clairement essayé de favoriser son coéquipier en sélection Luis Suarez, lui accordant la première place de son classement et donnant les deux suivantes aux outsiders Müller et Robert Lewandowski.

Et puis il y a ceux qui ont préféré la jouer perso, comme le Polonais Robert Lewandowski, qui a sûrement essayé de faire remonter son nom (il n'a voté ni pour Neymar, ni pour Messi, ni pour Ronaldo, mais en faveur de Neuer, Arturo Vidal, et Müller).

Des journalistes moins dispersés

Du côté des entraîneurs, certains ont décidé de mettre en avant leur pays comme Marc Wilmots, qui s'il a bien placé Neuer en première position a donné les places suivantes à Kevin De Bruyne et Eden Hazard. L'Allemand Joachim Löw n'a même pas pris cette peine et a mis dans l'ordre Neuer, Müller, et Kroos.

Enfin, si une trentaine de joueurs et sélectionneurs ont choisi de zapper Lionel Messi de leur liste, seule une petite dizaine de journalistes a préféré en faire de même. La moitié a d'ailleurs placé Ronaldo en tête de leur classement. On retiendra également le choix étonnant de Sanju Prasad (Fidji), qui a placé dans l'ordre Javier Mascherano, Müller et Kroos.

Au total, sur les 72 que nous avons recensés, 44 ont cependant choisi d'inclure Ronaldo dans leurs votes, peut-être une tentative pour permettre au Portugais de récupérer plus de points par rapport au quintuple Ballon d'Or.

Slate.fr

Newsletters

Football égyptien: quand la discrimination tue la passion

Football égyptien: quand la discrimination tue la passion

La minorité chrétienne d’Égypte, qui représente 10% de la population, est marginalisée jusque sur les terrains de football.

Le yoga ouvre les chakras mais aussi l'ego

Le yoga ouvre les chakras mais aussi l'ego

On s'est un peu éloigné des principes de base...

Dans le futur, il ne restera de Griezmann et Pogba que des vitraux dans des églises

Dans le futur, il ne restera de Griezmann et Pogba que des vitraux dans des églises

C’est la vision que l’art contemporain m’a donnée du football à travers l’exposition «Par amour du jeu» aux Magasins généraux.

Newsletters