Science & santé

Un composant moléculaire pourrait révolutionner GPS et smartphones

Repéré par Fatma-Pia Hotait, mis à jour le 12.01.2016 à 14 h 26

Repéré sur Science Alert, The Indepedent, The Telegraph

Encore très cher à produire, le fullerène endoédrique permettra d'augmenter la précision des appareils.

Le fullerène endoédrique pourrait permettre de réduire les horloges atomiques à des puces électroniques! / Crédit : University of Oxford

Le fullerène endoédrique pourrait permettre de réduire les horloges atomiques à des puces électroniques! / Crédit : University of Oxford

Le laboratoire Designer Carbon Materials, issu de l’université d’Oxford, a été créé l’an dernier. Et on lui doit déjà le matériau le plus cher du monde à la vente. Le premier échantillon de fullerène endoédrique ne pesait que 200 microgrammes, soit «le tiers du poids d’un cheveux humain»rapporte The Independent. Il a été vendu au prix de 22.000 livres sterling, soit près de 29.400 euros. Le seul matériau qui pourrait rivaliser en matière de prix est l'antimatière, dont le coût est estimé à 57 mille milliard d'euros le gramme par la Nasa. Sauf que personne n'est encore en moyen de le produire dans le but de le commercialiser.

Le fulllerène est également connu sous le nom de «Bucky Ball» ou «Footballène». Les atomes de carbone de la cage s’alignent de façon à ressembler à un ballon de football, d’où cette appellation. 

Gain de précision

Le fullerène endoédrique a été découvert pour la première fois en 1985. Il s’agit d’une nanostructure sphérique composée de 60 atomes de carbone. Cette sphère a l’apparence d’une cage à l’intérieur de laquelle sont emprisonnés des molécules simples ou des atomes d’autres éléments non-métalliques tels que l'azote, le phosphore ou l’hélium.


Un fullerène C60 (composé de 60 atomes de carbone) / Crédit : WikiMédia

Aujourd’hui, les horloges atomiques sont de l’échelle d’une chambre entière. Cette découverte permettrait de les rendre extrêmement petites, au point de pouvoir les intégrer dans les GPS. Cette avancée permettrait de détecter une position au millimètre près. Actuellement, cette marge est d’environ cinq mètres. Une trouvaille importante donc pour le domaine des voitures sans chauffeur. «La différence entre le mètre et le millimètre est vitale pour éviter les incidents», explique The Independent.


L'horloge atomique à fontaine d'atomes de Césium NIST-F1. Cette horloge est l'étalon primaire de temps et de fréquence des États-Unis, avec une incertitude de 5.10-16 (en 2005). / Source : WikiMédia

Développement

La  téléphonie pourrait aussi y gagner. «Imaginez avoir une horloge atomique miniature dans votre smartphone», avance Dr Kyriakos Porfyrakis, expert en nano matériaux et fondateur de Designer Carbon Materials.

Bien que le coût du fullerene est exorbitant, la recherche a elle aussi été coûteuse. En 2013, l’université d’Oxford et deux partenaires ont reçu une subvention de 1.5 million de livres sterlings pour développer des procédés de fabrication permettant «d’augmenter la production du fullerène endoédrique à l’échelle du gramme», explique Dr Kyriakos Porfyrakis au Telegram. Un objectif qui devrait être atteint «avec un peu de chance dans quelques années».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte