La planque d'El Chapo nous en dit plus sur son quotidien

Après six mois de cavale, Joaquin "El Chapo" Guzman a été arrêté le 8 janvier dernier. | Henry Romero/REUTERS

Après six mois de cavale, Joaquin "El Chapo" Guzman a été arrêté le 8 janvier dernier. | Henry Romero/REUTERS

La maison dans laquelle se réfugiait le narcotrafiquant mexicain a été passée au peigne fin par les médias, après avoir été ravagée par un assaut.

Si Joaquin «El Chapo» Guzman était parvenu à s’échapper d’une prison fédérale mexicaine par un tunnel en juillet 2015, la ruse n’aura pas suffi à le sauver de l’assaut militaire lancé dans sa planque.

La Marine mexicaine a procédé à une descente armée matinale le 8 janvier dernier dans une maison de Los Mochis —au nord-ouest du Mexique—, où se réfugiait le chef de cartel de Sinaloa. Un raid méthodique duquel l'homme le plus recherché d'Amérique n'a pas réussi à s'enfuir: cette fois, le tunnel l'a mené tout droit à son arrestation.

Une irruption spectaculaire

Une vidéo de l'irruption spectaculaire des forces armées dans la résidence, dévoilée le 11 janvier par les autorités locales et rapportée par Vice, illustre la violence des échanges de tirs entre les hommes de main d’El Chapo et les militaires.

On y voit des militaires forcer le portail d’entrée de la résidence, puis pénétrer chaque pièce de la maison à l’aide de grenades explosives et de mitrailleuses. En quinze minutes, l’opération baptisée «Cygne noir» fait 5 morts parmi les hommes du narcotrafiquant. Un seul blessé est à déplorer du côté militaire.

Une fois le pavillon placé sous contrôle militaire, les soldats ont activement cherché l’entrée d’un tunnel. Préparés à une fuite souterraine du multirécidiviste, la Marine mexicaine a interpellé «El Chapo» et son chef de sécurité, Orso Guzman Gastelum, directement à leur sortie des égouts, alors que les deux hommes s’apprêtaient à fuir au volant d’une voiture volée.

Des DVD de telenovela trouvés dans une chambre

Les autorités ont donné la permission aux médias de visiter la maison où l'assaut a été donné. Les photos témoignent d’une maison ravagée par les rafales et les explosions, les murs criblés de balles, les sols maculés de sang et d’aliments renversés. 

La planque d'El Chapo, ravagée par le raid. REUTERS/Edgard Garrido

Des boîtes de fast-food aux canettes de Coca dispersées sur le sol, tout porte à croire que le baron de la drogue s'apprêtait à mener une vie «paisible» dans cette maison qu'il avait rejoint la veille de son arrestation, selon l'Express

Il était peut-être même accro aux mêmes séries que tout le reste du pays. Dans une chambre, des DVDs de la telenovela la plus populaire du Mexique, La Reina del Sur (comprendre «La Reine du Sud»), sont empilés sur un drap. 

Les DVD trouvés sur le lit d'une des chambres. REUTERS/Egdard Garrido

Un feuilleton dans lequel le premier rôle —celui d’une cheffe de cartel originaire de Mexico devenue la narcotrafiquante la plus influente du sud de l’Espagne— est interprété par Kate del Castillo. La même actrice qui a servi d’intermédiaire entre «El Chapo» et Sean Penn, pour l’interview réalisée par l’acteur américain et publiée par Rolling Stone.

Joaquin «El Chapo» Guzman s'est finalement retrouvé de nouveau derrière les barreaux de la même prison dont il s'était évadée, en attendant sa possible extradition vers les États-Unis. 

Partager cet article