Monde

Mohammed ben Salmane, ministre saoudien de la défense, est-il «l'homme le plus dangereux du monde»?

Repéré par Fanny Arlandis, mis à jour le 10.01.2016 à 11 h 28

Repéré sur The Independent

Fils du roi actuel, il serait «le réel pouvoir dans le royaume», explique le journal britannique The Independent.

Le ministre de la défense d'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane, le 11 novembre 2015. FAYEZ NURELDINE / AFP

Le ministre de la défense d'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane, le 11 novembre 2015. FAYEZ NURELDINE / AFP

A seulement vingt-neuf ans, Mohammed ben Salmane est le ministre de la défense le plus jeune du monde. The Independent lui consacre un article intitulé «L'homme le plus dangereux du monde?»

Le journal britannique décrit le parcours de Mohammed ben Salmane dans l'ombre de son père, Salmane Ben Abdelaziz al-Saoud. Le pouvoir de ce dernier, gouverneur de Riyad, ministre de la Défense, prince héritier puis roi depuis le 23 janvier 2015 aurait toujours reposé sur son fils. «Au sein de l'élite religieuse et économique en Arabie, il était entendu que si vous vouliez voir le père il fallait passer par le fils», explique the Independent. 

Or, âgé de soixante-dix neuf ans, le roi d'Arabie est malade. Mohammed ben Salmane serait donc «le réel pouvoir dans le royaume», poursuit the Independent. En plus d'être vice-prince héritier, il est actuellement à la tête de différentes compagnies puissantes et a impulsé de nombreuses réformes économiques qui le rendent assez populaire dans le pays. Mais c'est aussi un belligérant au coeur d'une guerre au Yémen contre les Houthis soutenus par l'Iran, qui dure depuis presque un an. 

«Le plan était d'obtenir une victoire rapide, décisive pour confirmer sa stature en tant que chef militaire et se placer sur la même ligne que son grand-père, Ibn Saoud, le grand roi guerrier et fondateur de l'Arabie Saoudite moderne».

Au contraire, le Yémen s'est depuis embourbé dans une guerre dans laquelle les civils sont les premiers touchés, par les deux camps. The Independent se demande finalement si «la nature impétueuse» de Mohammed ben Salmane le mènera jusqu'à une frappe militaire directe contre l'Iran.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte