Monde

Les services secrets déjouent un projet de kidnapping du chien d'Obama

Temps de lecture : 2 min

L'homme avait plusieurs armes dans son camion, dont deux fusils, trois cent cinquante cartouches, une machette et une matraque

Le chien de Barack Obama «Bo» à la Maison blanche, avril 2010. REUTERS/Jonathan Ernst
Le chien de Barack Obama «Bo» à la Maison blanche, avril 2010. REUTERS/Jonathan Ernst

Un homme qui avait conduit du Dakota du Nord à Washington afin de kidnapper un des chiens du président Barack Obama a été arrêté dans la capitale américaine mercredi 6 janvier. Selon le Washington Post, Scott Stockert, 49 ans, avait plusieurs armes dans son camion, dont deux fusils, trois cent cinquante cartouches, une machette et une matraque.

Interrogé par des agents des services secrets, Stockert a expliqué qu'il comptait kidnapper Bo, le plus âgé (et le plus médiatisé) des deux chiens d'eau portugais qui vivent à la Maison Blanche. Il a aussi dit qu'il allait se rendre au Capitole pour déclarer sa candidature aux présidentielles et défendre un assurance maladie à 99 dollars par mois.

Alors qu'il était transporté par les forces de l'ordre, le prévenu s'est présenté comme étant Jésus Christ, mais aussi le fils de John F. Kennedy et de Marily Monroe.

Des agents du Minnesota avaient alerté la police au sujet du projet de kidnapping, et Stockert a été arrêté pour possession illégale d'armes. Il a été relâché en attendant sa comparution devant un tribunal, mais n'aura pas le droit de se rendre dans les environs de la Maison Blanche.

Newsletters

L'Europe et le dilemme des valeurs

L'Europe et le dilemme des valeurs

[TRIBUNE] Les valeurs sont l'identité de l'Europe mais la recherche du compromis est aussi sa caractéristique et son savoir-faire.

Sirimavo Bandaranaïke, la première femme à devenir cheffe d'État, en 1960

Sirimavo Bandaranaïke, la première femme à devenir cheffe d'État, en 1960

Aujourd'hui, seules 21 femmes dirigent un pays dans un monde qui en compte 197. Autant dire qu'à l'époque, c'était inouï.

La Chine en quête d'un nouveau baby boom

La Chine en quête d'un nouveau baby boom

Le taux de natalité n'a quasiment jamais été aussi bas.

Newsletters