Monde

Protéger les forêts risque d'alimenter le crime organisé

Temps de lecture : 2 min

Le programme Redd (pour Reducing Emissions from Deforestation and Degradation) des Nations Unies est une des pistes étudiées pour la lutte contre le réchauffement climatique à deux mois du sommet de Copenhague. A partir de 2013, il proposerait aux pays hôtes des grandes forêts une valorisation financière du carbone qu'elles absorbent. Autrement dit, il s'agit de payer les pays pauvres pour qu'ils préservent leur espace forestier.

Mais d'après le Guardian, ce programme de protection a plus de chance d'alimenter la corruption et le crime organisé que de protéger les arbres. Le journal britannique cite un spécialiste d'Interpol qui tente d'alerter les organisations internationales sur les difficultés de vérifier l'usage effectif des fonds dans les pays bénéficiaires. Une lacune d'autant plus gênante que les pays concernés sont souvent ceux où règnent une grande corruption...

Dans le plan actuel discuté à Bangkok cette semaine, les pays où se trouvent des forêts menacées pourraient recevoir jusqu'à 30 milliards de dollars par an des pays développés dans le cadre de Redd.

[Lire l'article complet sur le Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Deforestation au Guatemala par Pati's Moment in Time via Flickr


Newsletters

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

Les vaccins contre le Covid-19 sont au centre de toutes les attentions. Ils sont l'espoir auquel se raccrochent les gouvernements du monde entier pour sortir de la crise sanitaire qui nous touche depuis un an. Si leur mise au point s'est faite en...

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

Contrairement aux Occidentaux, Pékin a développé une aide médicale en faveur des pays en développement. Un geste pas vraiment désintéressé.

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

Depuis le 1er janvier 2021, une loi permet au conjoint qui s'occupe des tâches ménagères et des enfants de demander une compensation financière lors du divorce.

Newsletters