Monde

Protéger les forêts risque d'alimenter le crime organisé

Temps de lecture : 2 min

Le programme Redd (pour Reducing Emissions from Deforestation and Degradation) des Nations Unies est une des pistes étudiées pour la lutte contre le réchauffement climatique à deux mois du sommet de Copenhague. A partir de 2013, il proposerait aux pays hôtes des grandes forêts une valorisation financière du carbone qu'elles absorbent. Autrement dit, il s'agit de payer les pays pauvres pour qu'ils préservent leur espace forestier.

Mais d'après le Guardian, ce programme de protection a plus de chance d'alimenter la corruption et le crime organisé que de protéger les arbres. Le journal britannique cite un spécialiste d'Interpol qui tente d'alerter les organisations internationales sur les difficultés de vérifier l'usage effectif des fonds dans les pays bénéficiaires. Une lacune d'autant plus gênante que les pays concernés sont souvent ceux où règnent une grande corruption...

Dans le plan actuel discuté à Bangkok cette semaine, les pays où se trouvent des forêts menacées pourraient recevoir jusqu'à 30 milliards de dollars par an des pays développés dans le cadre de Redd.

[Lire l'article complet sur le Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Deforestation au Guatemala par Pati's Moment in Time via Flickr


Newsletters

Des détectives viennent de résoudre une affaire de 1956 grâce à l'ADN

Des détectives viennent de résoudre une affaire de 1956 grâce à l'ADN

Des experts de la généalogie médico-légale ont réussi à identifier le responsable d'un double homicide commis il y a soixante-cinq ans.

Comment Orbán cramponne la Hongrie au football

Comment Orbán cramponne la Hongrie au football

Mordu de ballon rond, le dirigeant magyar, ravi d'accueillir quatre rencontres de l'Euro, utilise son sport favori comme instrument d'affirmation nationale, outil d'oligarchisation du pays et levier diplomatique.

Donald Trump a un sosie au Pakistan et c'est un marchand de glaces

Donald Trump a un sosie au Pakistan et c'est un marchand de glaces

Ils ont la même chevelure blond platine.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio