Sciences

Pourquoi certains chiens se mettent-ils à hurler quand ils entendent de la musique?

Temps de lecture : 2 min

Depuis longtemps, la question taraude les scientifiques.

Un chien mélomane | Beverly via Flickr CC License by
Un chien mélomane | Beverly via Flickr CC License by

À 12 ans, j’ai commencé à jouer du hautbois. Comme tout débutant, j’étais plutôt mauvaise. Et à chaque fausse note un peu tenue, mon chien se mettait à hurler, tel un choriste quadrupède détraqué. Certes, les instincts mélomanes canins sont susceptibles d’être déclenchés par un éventail musical varié.

Le thème de «New York, Police Judiciaire»:

«Libérée, délivrée»:


Et le plus courant en ce moment, «Hello» d’Adele, entre autres.


Quelle force mystérieuse peut bien pousser ces animaux, dont le sens du rythme ou la justesse du ton ne sont pas particulièrement notoires, à se mettre à chanter?

Ça fait un bon moment que les chercheurs se penchent sur la question. Dans un exemplaire de janvier 1906 du magazine Nature Studies, un étudiant dissertant sur le sujet «Pourquoi les chiens hurlent-ils en entendant de la musique» écrivit que les auteurs de publications relatives à la nature se tournaient souvent vers le «chien primitif» pour trouver des réponses. Or, la théorie de l’évolution est en réalité un guide utile dans ce cas: lorsque les chiens entendent une voix humaine chantant à tue-tête, leur instinct de meute se déclenche; ils veulent une place dans la chorale. «C’est comme chanter en famille», explique Peter Borchelt, comportementaliste animalier.

Musiques celtiques

Terry Marie Curtis, comportementaliste clinicienne à l’école vétérinaire de l’université de Floride, explique que les chiens peuvent pousser la chansonnette en écoutant la radio pour tout un tas de raisons—et qu’elles peuvent être difficiles à analyser. Un jour, elle a eu un client qui avait adopté un husky de Sibérie.

«(Le client) a pris le chiot à sa mère, l’a mis dans la voiture, il y avait un CD de musique celtique qui passait alors que le type partait avec son chiot, et le chiot hurlait.»

À partir de ce jour-là, à chaque fois que le chien entendait de la musique celtique, il se mettait à glapir.

«Dans ces moments-là, est-ce que le chien était mélancolique? Triste? Ce sont là des termes humains. Est-ce qu’il associait (la musique) au fait d’avoir été arraché à sa mère? Est-ce qu’il aimait la mélodie? C’est vraiment dur à dire.»

Conditionnement?

Mais Curtis affirme que les races les plus bruyantes –comme les huskies et la plupart des chiens de chasse– sont plus enclins à hurler en général et seront par conséquent plus susceptibles de glapir en entendant de la musique qu’un bichon frisé, par exemple. Hurler à l’unisson peut aussi devenir un cas classique de conditionnement: si votre chien se rend compte que vous avez l’air enthousiaste et impressionné lorsqu’il «chante», il aura tendance à recommencer.

La bonne nouvelle, annonce Curtis, c’est que si votre compagnon ne s’enfuit pas en courant et ne se recroqueville pas sous une chaise après s’être mis à hurler en entendant «Hello» d’Adele, ses talents musicaux ne sont probablement pas un signe de mélancolie ou de détresse. Il est bien plus probable qu’il soit en train d’imaginer qu’un esprit canin ami lui répond en musique depuis l’au-delà.

Laura Bradley Journaliste

Newsletters

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Une étude montre que les escargots n'ont pas la même couleur selon qu'ils vivent dans des milieux urbains ou naturels.

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Il pourrait y avoir des points communs avec la capacité de faire bouger ses oreilles.

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

Nous avons mené l’enquête.

Newsletters