Partager cet article

L'Europe menacée: une vidéo inquiétante de Daech interceptée

Un missile lancé par Daech à Kobané, frontière Turco-Syrienne, le 6 novembre 2014 (REUTERS/Yannis Behrakis)

Un missile lancé par Daech à Kobané, frontière Turco-Syrienne, le 6 novembre 2014 (REUTERS/Yannis Behrakis)

Camp d'entraînement, voitures-bombes et équipe de chercheurs… La chaîne britannique Sky News a récupéré un enregistrement qui met en lumière l'avancée en armement du groupe terroriste.

Un rapport publié par Sky News révèle que Daech prépare de nouveaux attentats «spectaculaires». Le site britannique précise que «des scientifiques et des experts en armes» ont formé un camp d'entraînement perfectionné dans la ville de Raqqa en Syrie. Un enregistrement vidéo obtenu par l'intermédiaire du groupe rebelle de l'Armée Syrienne Libre indique que l'État islamique a déjà produit une batterie pour les missiles surface-air. Les ogives à guidage thermique sont souvent utilisées pour attaquer l’aviation. Une fois fixées, elles ont une fiabilité de 99%. Cette technologie était jusque là du seul apanage des États.

Daech restaure ainsi des milliers de missiles jugés «vieux et superflus par les gouvernements occidentaux». Stocker et maintenir l’accumulateur thermique est un exercice très difficile. Le fait que l'État islamique ait réussi à contourner ce problème «sera un choc pour le monde de la sécurité internationale», juge le site.

Objectif: l'attentat à la voiture télécommandée

Autre innovation technologique sur laquelle planche Daech: des voitures télécommandées qui agissent comme des bombes mobiles. Ils y installent des mannequins équipés de thermostats qui s’autorégulent. Ceci permet de reproduire la chaleur du corps humain et donc de contourner les machines équipées de scanners qui protègent les bâtiments gouvernementaux et militaires en Occident.

Ces mannequins sont fabriqués de sorte à contourner les scanners des bâtiments militaires et gouvernementaux. (Capture d'écran Sky News)

L'enregistrement était originellement en possession d’un entraineur de Daech qui se dirigeait en Europe vers le Nord de la Turquie. Un conseiller en armes de l’armée britannique a qualifié les documents de «mine d’or».

Il s’agit là de la première «preuve concrète» du perfectionnement technologique de l'État islamique. Sky News affirme qu’en Turquie, «un transfuge de Daech a confirmé qu’un programme d’entraînement top secret» a lieu à Raqqa. Le but serait «de causer d’énormes dommages» en Europe dans un premier temps, les vidéos devant également servir de tutoriels pour les supporters de l'État islamique restés dans leur pays.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte