Les tweets longs de 10.000 signes sont une excellente idée

Montage Slate.fr

Montage Slate.fr

La rumeur enfle, son CEO l’a confirmé à demi-mot: vos tweets pourront faire plus de 140 signes, et c’est une bonne nouvelle.

Dans les semaines qui viennent, il y a de fortes chances que vous puissiez dire adieu à l’un des problèmes les plus frustrants de Twitter (donc l’un des plus beaux): les 140 signes, véritable torture quand il s’agit d’enlever une virgule ou d’abréger un mot pour respecter cette limite.

Mardi 5 décembre, le site Re/Code rapportait, en citant des «sources proches du dossier», que Twitter travaillait sur un changement radical: permettre à ses utilisateurs de publier des tweets allant jusqu’à 10.000 signes«Twitter teste actuellement une version de son produit dans lequel les tweets sont affichés de la même manière qu’aujourd’hui, sans dépasser les 140 caractères, avec une action de l’utilisateur requise pour afficher davantage de contenu, explique Re/Code. En cliquant sur le tweet, il se déroulera et vous affichera le reste du contenu.» Une étape qui rapprocherait le réseau social du format Facebook, à qui il a déjà beaucoup emprunté (et vice versa).

Twitter n’avait pas officiellement commenté la nouvelle au moment de la publication de l’article mais Jack Dorsey, le patron de Twitter, a finalement pris la parole sur son compte avec une impression écran d’un long message… de 1.315 signes:

Sans confirmer ou infirmer les informations de Re/Code, il explique avoir vu que de nombreuses personnes tweetent comme lui des impressions écrans de texte. «Et si ce texte… était en fait du texte? Du texte qui pourrait être cherché. Du texte qui pourrait être souligné. Cela signifie plus d’utilité et plus de pouvoir.»

Beaucoup de gens ont réagi dans la foulée sur le réseau social en estimant qu’il s’agissait d’une erreur et que Dorsey allait casser ce qui faisait l’essence même du produit. Comme l’a très bien expliqué un journaliste du New York Times sur son compte, «il y a beaucoup de raisons selon lesquelles une limites de 10.000 signes sur Twitter serait une mauvaise idée, mais c’est trop compliqué de l’expliquer en un tweet».

Le raisonnement inverse est tout aussi valable. Il pourrait même s’agir d’une excellente idée, pour peu que cela ne perturbe pas l’ergonomie globale du site. Voici donc une liste, garantie sans (trop de) mauvaise foi, des raisons pour lesquelles la limite des 10.000 signes est une bonne nouvelle.

Les politiques pourront de nouveau être bavards

Jusque-là, les comptes Twitter des hommes politiques faisaient la plupart du temps office de relais de leur page Facebook. On voyait souvent un début du message sur Twitter avec un lien vers le message complet posté sur le réseau social concurrent. 

Désormais, Twitter rattrapera son retard et vous pourrez bientôt admirer les saillies de Nadine Morano directement sur le site de micro-blogging, en long et en large, notamment lorsqu’elle décide de relancer le débat sur les racines chrétiennes de la France et son refus du multiculturalisme.

Montage photo Slate.fr réalisé à partir d’un post Facebook de Nadine Morano.

Afida Turner aussi va pouvoir développer tout son potentiel et nous régaler avec encore plus PLUS DE MOTS ÉCRITS EN CAPS LOCK

Inutile de la présenter: Afida Turner, ex-candidate de «Loft Story», a réussi à imposer sa marque sur les réseaux sociaux, Twitter en tête. Elle écrit chacun de ses messages comme un cri, en capitales et sans se soucier de son mélange d’anglais et de français si particulier. 

Mais avec la fin de la limite de 140 caractères, elle pourra, un peu comme les politiques, nous gratifier de longs tweets (TOUJOURS EN CAPITALES) pour nous raconter ses soirées à Miami ou en boîte de nuit. 

Montage Slate.fr réalisé à partir d’un post Facebook d’Afida Turner.

Fini les «tweetstorms», votre colère s’étalera dans un seul message

C’est la fin du «1/6», cette petite annotation que l’on mettait en fin de tweet pour signaler que notre coup de gueule s’étalerait sur une demi-douzaine de messages. Fini aussi les réponses à ses propres tweets qui permettaient de mieux suivre un long récit. Enfin, plus besoin de remonter un fil Twitter pour retrouver le début d’un récit et le reprendre dans l’ordre chronologique. L’incroyable histoire de Zola aurait été bien plus facile à suivre si la jeune femme avait pu tout écrire dans un seul message. 

N’importe qui pourra spoiler l’intégralité de «Star Wars»

C’était l’angoisse des utilisateurs de Twitter lors du jour de sortie du dernier Star Wars et ceux qui ont suivi. Il fallait à tout pris éviter de tomber sur un spoiler du film qui gâcherait le plaisir et l’effet de surprise entretenu depuis des mois par Disney. La peur était telle que des extensions pour navigateur ont été proposées afin de bloquer toute révélation sur l’intrigue. Bien sûr, des internautes malveillants ont décidé malgré tout de révéler les éléments-clefs du films, parfois même en mentionnant des internautes innocents qui n’étaient pas encore allés au cinéma. Eh bien, la nouvelle limitation à 10.000 va leur faciliter la vie; ils pourront même révéler le synopsis intégral du film. Un bon moyen de se faire de nouveaux amis sur internet.

Montage Slate.fr

Les blogs et les médias pourront publier des articles directement sur Twitter

Sur son blog hébergé chez Libération, le journaliste Vincent Glad (également contributeur chez Slate.fr), explique que Twitter pourrait profiter de ce changement sur la forme pour copier (encore un peu plus) Facebook et ses Instant Articles, qui permettent de lire un article extérieur directement sur le réseau social. Voici donc un exemple d’article (consultable sur notre site ici) de presque 10.000 signes que pourrait publier Slate.fr sur Twitter dans quelques mois (il y a beaucoup à scroller, bien évidemment).

Montage Slate.fr réalisé à partir d’un article de Slate.fr.

Bien sûr, la mise en place d’une telle méthode de diffusion des articles, si elle permet de faciliter le partage, pourrait mettre encore un peu plus à mal le modèle économique de la presse. «Ce qui change ici, ce n’est pas la longueur du tweet, écrit Will Oremus dans un article paru sur Slate.fr. C’est la cible du lien sur lequel vous cliquez –ou plutôt, l’absence de cible, explique. Au lieu de rediriger du trafic vers des blogs, des sites de presse et autres endroits du web, le bouton “en lire davantage” vous gardera bien à l’abri dans le jardin de Twitter.» Sur ce point, on peut supposer sans difficulté que Twitter saura comment mettre en valeur les publicités dans ces tweets à rallonge. 

Il sera encore plus facile de diffuser son CV ou ses recherches d’appartement

«RT appréciés.» Grâce à ce petit bouleversement mis en place par Jack Dorsey, les messages de services ou annonces personnelles n’auront jamais été aussi faciles à diffuser. Début janvier, un jeune homme créait sa lettre de motivation à partir de tweets anonymes pour la diffuser sur son propre compte et trouver un stage. Sa créativité a payé mais bientôt il pourra diffuser directement son CV et ses motivations dans le même tweet, lui assurant une plus grande viralité.

Montage Slate.fr

Même chose quand on cherche un nouvel appartement (pour peu que ce genre de bouteille à la mer ait été efficace un jour); il sera possible de détailler absolument tous ses critères, même son refus d’avoir à assister à la Fête des voisins. 

Les meilleures fanfictions seront accessibles en un clic

Les adolescents, qui publient souvent des impressions écrans de longs textes sur Twitter, pourront ainsi développer des récits inédits comme certains le font sur le site Wattpad. Voici un exemple d’histoire repérée sur le site: «Adoptée par Beyonce», une nouvelle écrite par «sweety-me».

Montage Slate.fr

La ponctuation et la langue française vont faire leur retour en force

Difficile d’oublier ce mot abrégé, ce point, cette virgule ou cet espace que vous avez sacrifié pour gagner le précieux signe manquant nécessaire à la validation d’un tweet. La longueur quasi illimitée du tweet de 10.000 signes remettra en valeur la ponctuation et l’orthographe exacte de chaque mot. On peut même rêver à des tweets où le point-virgule retrouvera toute sa place. On peut ainsi espérer (ou redouter) lire des tweets dignes de l’incipit de Boussole, le roman qui a valu à Mathias Enard le Goncourt 2015. 

Enfin, la littérature sortira peut-être gagnante de ce grand chamboulement 

Il existe déjà une vraie créativité littéraire sur Twitter, où de nombreux auteurs, amateurs ou non, s’essayent à la poésie. Mais avec la fin de la barrière des 140 caractères, on peut imaginer tout un tas de nouvelles formes de création, ou de diffusion de contenus littéraires. Par exemple, un compte dédié à Marcel Proust pourrait être lancé afin de diffuser un nouvel extrait par jour de son célèbre roman À la recherche du temps perdu. D’une longueur de 9.609.000 caractères, il faudrait donc un peu plus de deux ans et demi pour finir l’œuvre au rythme de 10.000 signes par jour. 

Montage Slate.fr

Même Jack Torrance, du film Shining, pourra tenter sa chance et publier ses textes originaux directement sur Twitter. Bonne lecture. 

Montage Slate.fr

Mise à jour du 7 janvier à 9 heures: nous avions précédemment écrit qu’il faudrait 200 ans pour publier par tweet de 10.000 caractères la Recherche alors qu’il faudrait seulement deux ans et demi pour ce faire.

 

Partager cet article