Monde

Donald Trump pourrait être interdit de séjour au Royaume-Uni

Temps de lecture : 2 min

Plus de 500.000 personnes ont signé une pétition pour l'exclusion permanente du milliardaire américain du sol britannique. Comme le veut la loi, une commission a été saisie.

Donald Trump est notamment critiqué pour des propos à l'encontre des musulmans. | Gage Skidmore via Flickr CC License by

Le sort de Donald Trump est sur le point d'être débattu... au Royaume-Uni. Comme l'explique Quartz, le candidat à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine pourrait bientôt ne plus pouvoir fouler le sol britannique.

Ce 18 janvier, les députés d'outre-Manche sont en tout cas appelés à en discuter. Selon les règles en vigueur, une commission doit être saisie dès qu'une pétition dépasse les 100.000 signatures. Et plus de 560.000 Britanniques ont déjà signé celle demandant l'exclusion permanente du milliardaire américain.

Des remarques «désobligeantes et fausses»

Le gouvernement lui-même a réagi face à ce mouvement de masse. Dans un communiqué, il rappelle que la secrétaire d'État à l'Intérieur, Theresa May, «peut bannir toute personne non-européenne si elle considère que sa présence au Royaume-Uni n'est pas propice au bien public». Or, «la secrétaire d'État considère que les remarques de Donald Trump sur les musulmans sont désobligeantes, fausses et divisent l'opinion».

Le 2 décembre 2015, une fusillade revendiquée par deux partisans de l'État islamique avait fait 14 morts à San Bernardino, en Californie. Donald Trump avait alors proposé d'empêcher les musulmans d'entrer aux États-Unis. Ce sont ces propos que les pétitionnaires britanniques dénoncent.

The Guardian signale que la sanction n'a que peu de chances d'être prononcée. Le Royaume-Uni a déjà interdit de son sol plusieurs personnalités, parmi lesquelles on trouve notamment le boxeur Mike Tyson, condamné pour viol, ou encore Dieudonné, pour ses propos antisémites.

En savoir plus:

Newsletters

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Rapatrier les réfugiés dans des pays dangereux contrevient au droit international et alimente les conflits, l'instabilité et les crises. Il existe de meilleures alternatives.

En Iran, les balles qui tuent les protestataires sont facturées à leurs proches

En Iran, les balles qui tuent les protestataires sont facturées à leurs proches

Selon des témoignages recueillis par Amnesty International, des officiels ont demandé à certaines familles de donner de l'argent pour obtenir la dépouille des personnes tuées.

Pourquoi les malheurs du prince Andrew fascinent l'Amérique

Pourquoi les malheurs du prince Andrew fascinent l'Amérique

Trempé dans les affaires de Jeffrey Epstein, le prince Andrew a démissionné de ses fonctions royales. Hypocrisie ou déontologie, au moins la Couronne marque-t-elle le coup.

Newsletters