Partager cet article

Les secrets des stylistes culinaires pour réussir leurs photos de plats

Les stylistes culinaires redoutent particulièrement la glace, difficile à travailler | Austin Kirk via Flickr CC License by

Les stylistes culinaires redoutent particulièrement la glace, difficile à travailler | Austin Kirk via Flickr CC License by

Dans vos magazines, les photos de recettes ressemblent rarement à ce qui sort de votre four? Rien de plus normal.

«Je suis un peu le maquillage et la coiffure de la nourriture.» Charlotte Omnès développe la métaphore: «Quand tu vois des mannequins loin du podium, elles ne ressemblent pas à ça. Mais quand elles sortent maquillées, tu te dis: wow. »

Charlotte Omnès ne «maquille» pas de mannequin. Mais plutôt des légumes, des poulets ou des parts de pizza. Photographié, le résultat sert notamment à des publicités ou aux recettes de cuisine que l’on trouve dans les magazines. The Guardian consacre un article aux trucs et astuces des stylistes culinaires sur plusieurs produits. En voici quelques exemples.

1.Pour les céréales...... Tout sauf du vrai lait

Plongées dans du lait, les céréales ramolissent | Ralph Daily via Flickr CC License by

Le lait imbibe rapidement les céréales. Celles-ci deviennent molles, s’éloignant des critères de beauté imposés par l’exercice. Les stylistes culinaires ont trouvé une alternative. The Guardian donne l’exemple de Tamara Kaufman, qui utilise une lotion capillaire à la consistance proche d’une crème solaire. Ou encore de Kim Krejca, qui utilise de la colle blanche. 

2.Pour le café...... Ne pas lésiner sur la gélatine

Pour une belle mousse, pensez au savon | Susanne Nilsson via Flickr CC License by

Le café est dur à photographier parce qu’il présente des reflets huileux. Dans un cappuccino, la mousse s’évapore rapidement. Charlotte Omnès utilise une sauce épaisse au caramel, le Kitchen Bouquet, ajouté à de l’eau et à de la gélatine, pour donner un aspect lisse. Michelle Rabin utilise, elle, de la sauce soja édulcorée. Pour la mousse, du savon fera l’affaire.

3.Pour une belle dinde...... Ne surtout pas la cuire

Pour une peau charnue, ne lésinez pas sur le produit vaisselle | Lee Brimelow via Flickr CC License by

Les stylistes culinaires se concentrent sur l’esthétique du produit. Pas sur sa cuisson réelle. Pour une photo de volaille, Charlotte Omnès signale qu’il faut juste assez cuire le produit «pour que la peau ait bien l’air humide, charnue et juteuse». Peu importe si la viande reste «crue et saignante», selon Brian Preston-Campbell. Et comme le goût ne compte pas, on peut encore améliorer le résultat en brossant la pièce avec un mélange d’eau, de sauce au caramel et de produit vaisselle. 

4.Pour la glace...... L’affermir à tout prix

Vous reprendrez bien un peu de mousse à raser? | Austin Kirk via Flickr CC License by

La glace, c’est un peu la diva des produits culinaires. Dure à modeler, elle fond en quelques minutes dans un espace non réfrigéré. Charlotte Omnès utilise un mélange de glaçage et de sucre glace. Mais l’astuce la plus pratiquée reste un mix de graisse végétale, de sucre en poudre et de sirop de maïs. Pour la crème fouettée, de la mousse à raser fonctionne bien. Tandis que les milkshakes peuvent être recréés avec de la crème fraîche, assez épaisse et donc idoine pour tourbillonner. Il suffisait d’y penser.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte