HistoireSports

Selon les Anglais, le but controversé de la finale de la Coupe du monde 1966 était bien valable

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 05.01.2016 à 11 h 11

Repéré sur Sky Sports

L'émission «Sky Sports Monday Night Football» assure que le ballon a bien franchi la ligne des buts allemands lors de la finale Angleterre-Allemagne du Mondial 1966.

C’est l’une des questions auxquelles les fans de foot –particulièrement les Anglais et les Allemands– cherchent une réponse depuis cinquante ans. La frappe de George Hurst a-t-elle franchi la ligne en finale de la Coupe du monde 1966?

«À la 101e minute, Alan Ball déborde côté droit et centre. Geoffrey Hurst devance la défense allemande, contrôle, se retourne et arme une lourde frappe. Le ballon s’écrase sur la barre, rebondit et ressort dans la surface.»

Selon l’arbitre assistant, le Soviétique Tofiq Bahramov, la réponse est bien oui. L’arbitre de centre, le Suisse Gottfried Dienst –qui le consulte– valide donc le but. Les Allemands protestent en vain. 

Et selon une nouvelle analyse effectuée par les Anglais, le ballon avait bien franchi la ligne, raconte Sky. L’équipe de l’émission «Sky Sports Monday Night Football» dit avoir utilisé la technologie moderne pour savoir si, oui ou non, le but le plus controversé de l’histoire du football était bien valide. Conclusion, selon Jamie Carragher, ancien défenseur de Liverpool et international anglais, aujourd’hui consultant:

«L’arbitre de touche avait raison. Il n’était peut-être pas bien placé, mais cela le prouve une bonne fois pour toute. C’est large. Il y a bien 5-7 centimètres. C’est rentré dans l’histoire –est-ce que le ballon avait bien franchi la ligne ou non? Heureusement, on peut désormais tous dormir l’esprit tranquille aujourd’hui.»

Capture d’écran de l’émission «Sky Sports Monday Night Football» démontrant que le but le plus controversé de l’histoire était bien valide

Grâce à ce but, l’Angleterre avait pris l’avantage (3-2) en prolongations de son Mondial et devait tenir une vingtaine de minutes avant de remporter son premier titre. Elle l’avait assuré dix-neuf minutes plus tard, quand «Hurst clôt la marque d’une frappe en pleine lucarne –nettement invalide cette fois, puisque des supporters ont envahi l’autre côté du terrain».

Reste désormais à savoir ce que feront les Allemands de ces résultats et si, eux aussi, trouveront que le but de Hurst était bien valable. Une étude menée par des étudiants en biomécanique de l’université d’Oxford estimait qu’il «[manquait] “probablement” six centimètres pour considérer que le ballon [avait] bien franchi la ligne», expliquait Vincent Duluc dans son livre sorti en 2014 Petites et grandes histoires de la Coupe du monde.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte