Monde

La très longue liste des personnes insultées par Donald Trump en 2015

Temps de lecture : 2 min

Le candidat à la primaire républicaine continue de se lâcher.

Donald Trump a passé beaucoup de temps à insulter des gens en 2015. Tellement de temps que le Washington Post a décidé d'en faire une vidéo et de faire défiler la liste de ses victimes avec à chaque fois une ou plusieurs citations où le candidat à l'investiture républicaine dit tout le mal qu'il pense d'eux.

Candidats républicains, démocrates, organes de presse, quotidiens, journalistes, sportifs, étrangers, mannequins... à peu près personne n'est laissé de côté. Le quotidien américain ne s'est d'ailleurs pas oublié dans cette liste, qualifié tour à tour de «mauvais», d'«arnaque» et de «niche fiscale» par Donald Trump. Trump s'en était également pris aux immigrés mexicains qui sont, selon lui, «des violeurs». Mais comme le soulignait le New York Times, c'est lorsque le milliardaire s'était attaqué à John McCain, expliquant qu'il n'était pas un «héros de guerre», parce qu'il avait été capturé lors de la guerre du Viêtnam, qu'il avait été le plus critiqué pour ses propos.

Donald Trump est toujours en tête des sondages, au niveau national, côté républicain. (Rappelons tout de même que ces élections ont lieu état par état, et que les scrutins auront lieu dans plusieurs mois.) Le candidat républicain sera choisi au plus tard en juin prochain, en vue des présidentielles, début novembre.

Slate.fr

Newsletters

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Ils rappellent à Jeff Bezos le passif nazi d'IBM pour s'opposer à la politique migratoire de Trump.

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Sans réforme en profondeur du système politique et de la structure économique, la Jordanie, comme d’autres pays de la région, restera exposée au potentiel d’une nouvelle révolution, en dépit des milliards injectés par les pétromonarchies du Golfe.

 Loi électorale et manipulation, Erdogan aura tout fait pour gagner

Loi électorale et manipulation, Erdogan aura tout fait pour gagner

[Interview] À l'approche de l'élection présidentielle du 24 juin, la sociologue Élise Massicard explique que les fraudes électorales n'ont pas commencé avec Erdogan et l'AKP, même si elles ont pris une nouvelle ampleur ces dernières années.

Newsletters