Partager cet article

2016 n'est pas une année exceptionnellement mauvaise pour les jours fériés

A calendar that's kitty cat approved! / Gwenn Seemel via Flickr CC License by.

A calendar that's kitty cat approved! / Gwenn Seemel via Flickr CC License by.

Si vous avez tenu le coup en 2004, vous devriez y arriver cette année.

À peine l'année débutée, le lamento a commencé: «Cette année, trois jours fériés tombent... un dimanche», écrit Le Figaro –tout en pointant que la croissance devrait en être «dopée» de 0,11 point. «Triste nouvelle», ajoute Libération. «Les jours fériés de 2016 ne seront pas tous reposants», conclut Ouest-France.

En 2015, un salarié aurait pu bénéficier de neuf des onze jours fériés légaux: 1er janvier, lundi de Pâques, 1er mai, jeudi de l'Ascension, 8 mai, lundi de Pentecôte, 14 juillet, 11 novembre, 25 décembre. L'Assomption tombait un samedi et la Toussaint un dimanche. (Par ailleurs, trois dates, le 1er janvier, le 14 juillet et l'Ascension, tombaient un mardi ou un jeudi, offrant la possibilité d'un pont). En 2016, le 1er et le 8 mai et le 25 décembre tombent le dimanche, soit un jour férié en moins (avec deux dates, le jeudi de l'Ascension et le 14 juillet, ouvrant la possibilité d'un pont).

Cela suffit-il pour autant à faire de 2016 une année exceptionnellement mauvaise en matière de jours fériés? Pour le savoir, il suffit de se plonger dans une étude de 2014 de l'Insee consacrée au sujet fort technique des «corrections de jours ouvrables dans les comptes trimestriels». L'institut a calculé, pour toutes les années de 1978 à 2016, le nombre de jours ouvrables, c'est à dire le nombre de jours de semaine non fériés dans l'année. Ce chiffre se situe en moyenne entre 252 et 253. En 2015, il était de 252; en 2016, de 253, c'est à dire dans la moyenne haute, mais pas exceptionnellement haut non plus.

Mais si vous voulez vous rassurer un peu, vous pouvez vous dire que vous avez peut-être déjà tenu le coup en 2004, qui battait un record avec 255 jours ouvrés. Cette année-là, les 1er et 8 mai et 25 décembre tombaient un samedi, le 15 août un dimanche. En revanche, nous pouvons tous êtres nostalgiques de l'année 2014, véritable festival pour les jours fériés puisque seule la Toussaint tombait un samedi.

2017 s'annonce comme une année un peu meilleure, avec 251 jours ouvrés, seuls le 1er janvier et le 11 novembre tombant un week-end. Mais pas sûrs que les jours fériés soient tous de tout repos et creux en termes d'actualité: Pâques tombera en pleine campagne présidentielle et l'Ascension et la Pentecôte pendant celle des législatives, tandis que le 8 mai tombera ce qui sera probablement le lendemain du second tour de l'élection présidentielle.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte