Life

Les contrôles laxistes de l'UCI sur le Tour 2009

Slate.fr, mis à jour le 05.10.2009 à 17 h 07

L'Union Cycliste Internationale ne veut surtout pas bousculer ses champions sur l'épreuve reine de la Grande Boucle... Et va jusqu'à accorder à l'équipe star un traitement de faveur propice à quelques écarts, si l'on en croit un rapport de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) repris par Le Monde.

Le rapport pointe plusieurs irrégularités dans les contrôles effectués sur Armstrong, Contador et leurs coéqupiers. Il a été écrit à partir des journaux de bord tenus par les deux médecins missionnés par l'AFLD pour réaliser les prélèvements urinaires et sanguins pendant l'épreuve.

Premier privilège accordé aux coureurs de l'équipe kazakh: celui de passer au contrôle quand bon leur semble, ou presque. Les médecins notent ainsi que les coureurs ont mis jusqu'à 45 minutes pour se présenter à un contrôle «immédiat», un délai très long lorsqu'on parle de dopage.

Sans parler de «l'omission» d'Astana dans les informations sur la localisation des équipes remises aux médecins -dans le noble but de faciliter leur travail - dans la phase de préparation...

Mais qu'Astana se rassure: l'équipe n'est pas la seule soupçonnée d'avoir bénéficié du laxisme de l'UCI. Les échantillons prélevés sur l'équipe Milram auraient ainsi été conservés plusieures heures dans des conditions douteuses, faute de matériel adéquat. Comme le note Libération, pour un Tour 2009 «plus propre que propre», on repassera.

[Lire l'article complet sur Le Monde]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Tour de France 2009 - Lance Armstrong par hyku via Flickr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte