Boire & manger

Votre vin contient sûrement plus d'alcool que vous ne le croyez

Temps de lecture : 2 min

Des chercheurs californiens ont étudié la composition de 100.000 bouteilles de vin. Sur plus de la moitié d’entre elles, les étiquettes sous-évaluaient le degré d'alcool de la boisson.

Les écarts les plus fréquents ont été enregistrés sur le vin chilien | w00kie via Flickr CC License by

Vous n’avez bu que quelques verres de rouge hier soir et vous vous réveillez la tête lourde et la bouche sèche? Des chercheurs de l’université de Davis (Californie) peuvent peut-être partiellement l’expliquer. Sur les 100.000 bouteilles de vin qu’ils ont étudiées, environ 60% sous-évaluaient la quantité d’alcool qu’elles contenaient.

Comme le rapporte The Telegraph, la différence entre ce qu’indiquait l’étiquette des bouteilles et ce qu’elles contenaient est relativement faible: 0,42% en moyenne. Mais pour les chercheurs, cet écart pourrait mener les consommateurs à sous-estimer la quantité d’alcool ingurgitée, au point d’avoir des «conséquences sur leur santé et leur sécurité au volant».

L’étude, publiée dans le Journal of Wine Economics, suggère que ces erreurs ne sont pas accidentelles. Les viticulteurs minoreraient volontairement l’alcool présent dans votre vin. «Les vignerons pourraient être incités à donner de fausses informations en percevant une préférence du marché pour un certain degré d’alcool selon le type de vin», est-il notamment écrit. D’autres types d’incitations pourraient les pousser dans le même sens, notamment des taxes moins importantes en fonction de l’alcool déclaré.

Qu’il s’agisse d’une petite triche ou d’erreurs répétées, Newser relève que les différences les plus répétées concernent le vin rouge d’Espagne et du Chili, ainsi que le vin blanc du Chili et des États-Unis. Vous voilà prévenu.

Slate.fr

Newsletters

Les allergies alimentaires méconnues du personnel qui travaille en restauration

Les allergies alimentaires méconnues du personnel qui travaille en restauration

Un tiers seulement des personnes qui s'occupent de vos repas pourraient nommer correctement trois allergènes alimentaires.

Au printemps, les asperges font leur nid

Au printemps, les asperges font leur nid

Le printemps est de retour, et avec lui certains légumes absents des étals en hiver. En premier lieu : les asperges. Et pour changer de la traditionnelle recette qui les paire avec une vinaigrette, le chef Tommaso Melilli vous propose de les cuire...

Manger sainement peut-il aider à lutter contre la dépression?

Manger sainement peut-il aider à lutter contre la dépression?

L’alimentation de la population américaine serait trop riche en calories et pauvre en micronutriments utiles au cerveau.

Newsletters