Culture

Près de 40% des dates du calendrier 2016 seront sacrées

Repéré par Robin Verner, mis à jour le 30.12.2015 à 11 h 51

Repéré sur Vocativ

On arrive à ce résultat en combinant les agendas de six traditions religieuses différentes.

Crèche | Tony Alter via Flickr CC License by

Crèche | Tony Alter via Flickr CC License by

Noël est loin déjà... mais haut les cœurs, les fêtes religieuses reviendront en nombre dans l’année qui s’annonce. C’est en tout cas la morale de cet article de Vocativ qui a passé au peigne fin le calendrier 2016 pour faire le point sur la place qu’y occuperont les jours sacrés, selon différentes fois. 

Les cultes retenus dans cette observation sont les suivants: le judaïsme, le christianisme, l’islam, l’hindouïsme, le sikhisme, le bouddhisme. À l’arrivée, 138 jours sont concernés par 169 célébrations (car bien sûr plusieurs religions peuvent se partager un même jour). Mine de rien, ça représente près de 38% des dates de l’année prochaine.

Certaines d’entre elles sont particulièrement prolixes en commémorations spirituelles. Le 24 mars est de celles-là. En théorie, cette journée sera célébrée par cinq communautés différentes. Pour les chrétiens, il s’agira de célébrer le jeudi saint (le dernier jeudi avant Pâques); les juifs, eux, marqueront Pourim en souvenir d’Esther qui réussit dans la Bible à éviter à son peuple un massacre de grande envergure en dévoilant à son roi et époux persan, Assuérus, les desseins de son ministre Haman; les hindous ne manqueront pas de fêter les couleurs et le printemps lors du spectaculaire rendez-vous d’Holi, lors duquel on s’entre-jette des pigments de couleurs; les sikh, eux, jouteront lors du Hola Mohalla.

L'hindouisme le plus généreux sur la question, le bouddhisme le plus réservé

Le 5 mai sera assez rempli lui aussi. Les chrétiens penseront à l’Ascension du Christ, c’est-à-dire d’après eux à son élévation dans les cieux où il s’assit à la droite de Dieu, après sa résurrection. Comme le 5 mai 2016 sera définitivement une affaire de montée vers le firmament pour y rejoindre Dieu, les musulmans fêteront Lailat al Miraj. Cet événement est lié à la sourate XVII, dite du Voyage nocturne, qui retrace cette nuit où Mahomet est censé s’être rendu de La Mecque à Jérusalem à dos de Bouraq, accompagné de l’ange Gabriel puis être monté dans les cieux pour y parler directement à Dieu. Le 5 mai sera essentiellement mémoriel pour les juifs en revanche car il sera la date de la Yom Hashoah commémorant le génocide des juifs durant la seconde guerre mondiale.

Au rayon purement arithmétique cette fois, on remarque que les hindous disposent du plus grand nombre de jours sacrés: 44, et les bouddhistes du plus petit: 9. 

2016religionfetes
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte