Partager cet article

Les articles qu'on a préféré lire en 2015

Reading | Kamil Porembiński via Flickr CC Licence by

Reading | Kamil Porembiński via Flickr CC Licence by

Des millions de contenus sont publiés sur internet, nous en avons gardé une quinzaine à lire quand vous avez un peu de temps.

L'équipe de Reader.fr, un projet de Slate.fr, passe ses journées à sélectionner les meilleurs contenus publiés sur le web. L'objectif est de faciliter votre revue de presse au quotidien.

En cette fin d'année 2015, que fallait-il donc avoir lu? Qu'avez-vous manqué que nous avons déjà parcouru? Nous vous proposons une liste de seize articles, sons et vidéo à lire, écouter et regarder.

Pour naviguer plus facilement dans nos conseils de lecture, vous pouvez dérouler la liste plus bas, ou choisir parmi les sujets qui vous intéressent ici:
– L'État islamique
– La surveillance
– La justice
– Les victimes de viol
– Le football
– La psychologie et smartphones
Internet
– Le surf
– Le langage
– Les Antilles
– Le rap
– Le sexe
– L'amour
– Des disparitions

1.Comprendre l'État islamiqueCourrier International

S'il n’y avait qu’un article à lire cette année sur l’organisation terroriste, ce serait celui-ci: «Ce que veut l’État islamique». Un article exhaustif de The Atlantic, traduit par Courrier International, qui répond vraiment à la question «Qu’est-ce que l’État islamique?». Impossible de dire mieux, lisez.

– À lire sur le site de Courrier International
 

2.Une vie sous couverture
BBC

Ils sont criminels repentis, indics pour la police ou victimes harcelées. Grâce (ou à cause) de leur situation délicate et dangereuse, ils ont bénéficié du programme de protection des témoins au Royaume-Uni. Du jour au lendemain, ils ont été coupés du monde et contraints à vivre sous une nouvelle identité. 

Ils ne peuvent plus, ou presque, garder contact avec leurs proches, leur famille, leurs enfants. La BBC raconte les conditions de vie très variables de ceux qui vivent désormais «sous couverture». Car si pour certains anciens criminels, il s’agit là d’une chance inestimée de recommencer leur vie à zéro, les victimes harcelées ou menacées de mort vivent davantage cette mise à l’écart comme une punition, une double peine et un changement de vie forcé.

– À lire sur le site de la BBC
 

3.Les sept semaines du procès OrsoniLe Monde

C'est un procès qui a fait beaucoup parler. En Corse, bien sûr, comme dans les couloirs des tribunaux de la France entière. Sept semaines durant, en mai dernier, Alain Orsoni, un ancien dirigeant nationaliste corse, son fils Guy, et dix autres personnes étaient jugées pour un double assassinat et une tentative d'assassinat dans la région d’Ajaccio. Le tout, sur fond de réglement de compte et de lutte de clans. 

Dans plusieurs billets, la chroniqueuse judiciaire du Monde, Pascale Robert-Diard, raconte l’évolution de ce procès aux airs de «mauvais théâtre». Long, complexe, empêtré dans les liens familiaux, amicaux ou politiques. Audience après audience, elle narre ce qui restera dans les têtes comme un procès du silence, des points de suspensions, des phrases tronquées et des sous-entendus.

– À lire sur le blog de Pascale Robert-Diard
 

4.Toute la complexité des affaires de viol
The Marshall Project

C'est l'histoire d’une victime de viol qui finit par retirer sa plainte et dire qu’elle avait rêvé. Mais son histoire ressemble étrangement à d’autres. 

Cet article se lit comme on regarde l’épisode d’une série policière, c’est même évoqué quand l’amie d’une victime dit: «J'avais l’impression qu’elle me racontait le scénario d’un épisode de Law & Order C’est très long, c’est glaçant, et ça montre bien les doutes qui planent encore autour des victimes de viol quand elles racontent ce qui leur est arrivé. Indispensable lecture.

– À lire sur The Marshall Project
 

5.Andrea Pirlo, footballeur et maestroSo Foot

À 36 ans, Andrea Pirlo n’est pas un joueur de foot comme les autres. Avec une classe incomparable sur les terrains et l’élégance dans le moindre geste, dans la moindre passe, Andrea Pirlo est un artiste, une légende du sport comme il existe peu. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on le surnomme le «maestro»

Au mois de juin dernier, alors qu’il annoncait son départ d’Italie –où il jouait depuis 1994–, de nombreux éloges lui ont été adressés. Des hommages à sa carrière, à son style unique et au vide qu’il va laisser derrière lui. Parmi ces nombreuses lectures, n’hésitez pas à vous perdre dans cette belle et vaste rétrospective publiée par le magazine So Foot sobrement (et très justement) appelée «Vingt ans de football à la Pirlo».

– À lire sur le site de So Foot
 

6.De l'effet des téléphones sur nos discussionThe New York Times

Nous lisons chez Slate quantité de choses sur la façon dont internet fait évoluer nos comportements. Cet article du New York Times est sûrement l’un des meilleurs de l’année. Il rend compte précisément de la façon dont les smartphones ont insidieusement changé nos conversations. 

On comprend, grâce à ce texte d’un chercheur du MIT –qui travaille sur la question depuis trente ans– qu’une discussion est directement impactée par la présence d’un téléphone (même éteint ou retourné sur la table): elle est beaucoup moins profonde, parce qu’elle peut être interrompue.

– À lire sur le site du New York Times
 

7.Sauver les drogués sur RedditMedium

Sobre depuis 1998, Tracey a un passé compliqué à cause de l'héroïne. Sa consommation et sa vente lui ont valu deux allers-retours en prison et quatre ans de désintoxication. Aujourd'hui mère active de trois enfants et diplômée de l'université de San Francisco, Tracey a repris sa vie en main et a voulu témoigner sur internet, comme elle l'avait fait autrefois au moment de sa toxicomanie dans le documentaire Black Tar Heroin: The Dark End of the Street.

En plus d'avoir ouvert le blog Stories of parenting, insanity and addiction («Histoires de parents, de folie et d'addiction»), Tracey s'est créé un compte Reddit où elle propose, dans un forum consacré à la consommation de stupéfiants, d'envoyer des aiguilles stériles et surtout du Naxolone. Un médicament qui permet de sauver une personne en pleine overdose. La preuve: 115 vies ont été sauvées depuis l'arrivée de Tracey sur Reddit.

Sans jugements de valeur, l’article publié sur Medium raconte le parcours de cette femme battante et recueille le témoignage poignant d’un de ceux qu’elle a aidé en lui évitant une overdose.  

– À lire sur Medium
 

8.Profession: troll The New York Times

C'est sobrement titré «L’Agence» et ça ressemble à un scénario de film. Voilà un journaliste américain du New York Times parti à la rencontre de salariés d’une mystérieuse agence russe dont l’essentiel du travail est de laisser des commentaires (pas forcément favorables selon leurs dires) et d’écrire des articles sur tous les sites internet qui évoquent la Russie, mais pas seulement. 

Le New York Times pense qu'ils peuvent derrière des fausses informations sur l'État islamique ou Ebola. Certains parlent de «ferme à troll». C’est un métier en Russie aujourd’hui, entre guerre soft et le lobbying. 

– À lire sur le site du New York Times
 

9.L'informatique et le code expliqués à tous
Bloomberg

Si vous ne savez pas vraiment comment fonctionne un ordinateur et le code en général, voici ce qu’il vous faut: ce long décryptage superbement mis en page du site américain Bloomberg. Des logiciels aux sites internet, tout est expliqué très simplement (en anglais). Comment le code se transforme en logiciel? Pourquoi les développeurs se réunissent-ils tout le temps lors de conférences? Pourquoi y-a-t-il des langages différents? Grâce à une mise en situation (vous êtes un cadre dirigeant face au chef technique de votre entreprise), vous allez tout comprendre, même si vous n’utilisez pas d’ordinateur ou de smartphone tous les jours.

– À lire sur Bloomberg
 

10.Le surf, ce monde impitoyableLe Monde

Dans les Landes, là où trempe l’océan Atlantique, on ne rigole pas avec le surf. Et chaque été, c’est la même histoire: les surfeurs du coin font la guerre aux touristes, aux étrangers et à tous ceux qui auraient le toupet de venir voler les vagues des «locaux».

Insultes, pneus crevés et parfois même menaces de mort, M, le magazine du Monde a enquêté sur cette bataille de territoire où les «spots» ne se partagent pas, du moins pas avec n’importe qui. Un peu comme les coins à champignons.

– À lire sur le site du Monde
 

11.Elle a perdu sa langue maternelle
Arte radio

Chayet Chiénin a passé sa petite enfance en Côte d’Ivoire. Elle y avait ses amis, sa famille avec qui elle pouvait communiquer en langue attié, un dialecte ivoirien. Mais depuis qu’elle vit en France, la jeune journaliste a progressivement tout oublié de sa langue maternelle. Comment affirmer ses origines qui la rendent fière alors qu’elle ne parle plus l’attié ?

Chayet Chiénin a enquêté dans le cercle familial pour livrer un documentaire radio intime, publié sur le site d’Arte Radio, que l’on écoute comme des confidences.

– À écouter sur Arte radio
 

12.Les souffrances des femmes antillaisesFrance Culture

En Martinique, même s'il y a proportionnellement plus de femmes que dans n'importe quel endroit au monde, leur nombre n'efface pas leurs souffrances et les non-dits.

Entre le douloureux héritage d’un corps dépossédé de désirs, jugé comme honteux parce que méprisé pendant l’esclavage par le maître violeur, et le statut de femme potomitan (comprendre «femme à tout faire») –hérité lui aussi de la longue histoire de familles monoparentales en Guadeloupe, Martinique ou Guyane]], les Antillaises d’aujourd’hui veulent en finir pour ne plus subir l’histoire, mais regarder vers l’avenir.

Dans un long documentaire, entrecoupé de musiques antillaises, France Culture est parti à la rencontre d’effeuilleuses, de musiciennes, de militantes féministes, et d’anonymes pour que chacune raconte son histoire de femme martiniquaise.

– À écouter sur France Culture
 

13.Les femmes ont fait évoluer le rapLa Rumeur

À l’époque où N.W.A lançait la mode du gangsta rap avec l’album Straight Outta Compton (1988), les rappeuses noires prenaient déjà la parole pour briser les codes genrés et misogynes du genre musical.

Et c’est en partie aussi grâce aux femmes du gangsta rap, que le genre a pu, des années plus tard, s’ouvrir à la scène dite «queer», selon La Rumeur.

«Par ses performances masculines bien qu’ultra sexualisées (soit une féminité “monstrueuse), Nicki Minaj, comme Lil Kim avant elle, jette le trouble dans l’ordre de genre, y compris dans la musique. D’ailleurs, et même si d’autres facteurs ont bien évidemment joué, ce n’est pas un hasard si le gangsta rap féminin a ouvert la voie à ce qu’on nomme parfois une scène queer dans le rap, alors même qu’il a plus d’une fois repris à son compte les discours homophobes entendus traditionnellement dans cette musique.»

Un article documenté, comme il en existe peu sur le sujet. De quoi donner une bonne leçon d’histoire aux Lou Doillon encore sceptiques du féminisme des Nicki Minaj et consorts.

– À lire sur le site du magazine La Rumeur
 

14.Merci Jacquie et Michel... Vraiment?Snatch magazine

Si le long mois d'enquête de Snatch n'aura pas suffi à percer tous les mystères du couple de pornographes le plus connu de France, il éclaire néanmoins les coulisses de la marque Jacquie et Michel.

Il n’y a pas de doute: si chaque vidéo hébergée par le site récolte plus de deux millions de vues, c'est grâce à la révolution de l'ADSL –qui a permis au format vidéo d'exister sur internet– mais surtout grâce à l'amateurisme volontairement low-cost (qui nourrit le fantasme de la voisine sexy).

De la réussite entrepreneuriale d'un site libertin amateur sorti de nulle part –dont le slogan («On dit Merci qui? Merci Jacquie et Michel») a envahi la culture populaire–, aux tournages qui prennent parfois des tournures violentes pour le casting féminin, Snatch s'immisce dans le monde de ce couple d'instituteurs reconvertis dans le porno.

Enfin... si tant est que la mystérieuse Jacquie existe!

– À lire sur le site du magazine Snatch (magazine arrêté en septembre 2015)
 

15.Une histoire d'amour brisée par la guerre The New York Times

Nikolina Kuzidvan a grandi à Mostar, en Bosnie-Herzégovine, pendant la guerre qui a sévit dans le pays, dans les années 1990.

Aujourd'hui âgée de 35 ans, elle raconte dans un dessin animé publié sur le New York Times son histoire d'amour avec Marko –un Croate– lorsqu'elle avait 12 ans. Du jour au lendemain, alors que l'immeuble de la jeune Nikolina a été bombardé, Marko et elle ont arrêté de se parler, paralysés par la gêne: la guerre les a séparés. Jusqu'à ce qu'elle reçoive un e-mail de sa part, seize ans plus tard…

Un court métrage d’animation touchant, narré avec justesse par sa protagoniste elle-même.

En plus du dessin animé, Nikolina Kuzidvan raconte son histoire plus longuement dans l'article associé à la vidéo sur le site du New York Times.

– À voir sur le site du New York Times
 

16.À la recherche des gens perdusSlate.fr

Chaque année, en France, près de 5.000 personnes disparaissent volontairement des radars. Elles partent sans rien dire à personne, s’éclipsent sans laisser de traces. Une démarche qui n’a rien d’illégal: rien ne les empêche de recommencer leur vie à zéro, sans donner de signes. 

Dans une longue enquête, Jerémy Collado est allé rencontrer des militants associatifs, des proches de disparus et des détectives privés dont la mission est claire: explorer les zones d’ombre de ces disparitions et, dans le meilleur des cas, retrouver leur trace.

– À lire sur Slate.fr
 

BONUS: Retrouvez plus d'articles à lire grâce à Reader.fr, notamment sur notre page regroupant tous les plus longs et fouillés que nous avons lus cette année. Et si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à nous les envoyer par mail contact [at] reader.fr ou en commentaires.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte