Partager cet article

2015 nous a épuisés, tentons de l'épuiser

Improved LEGO Calendar Front / Bill Ward via Flickr CC License by.

Improved LEGO Calendar Front / Bill Ward via Flickr CC License by.

Que faire de 2015? Vomir 2015? Pleurer 2015? Nique ta mère 2015?

Changement d'année: on fait des bilans collectifs, on regarde comment on s'est personnellement ébroué au milieu des agitations. Mais cette année-ci, c'était 2015: que peut-on en faire?

En janvier, chacun se souvient de ce qu'il faisait le mercredi 7. J'avais la grippe, je faisais cours, à 11h30, j'ai dit à mes étudiants que je devais arrêter tant j'avais de la fièvre. Rentrant chez moi, je me suis accroché à Twitter sur mon smartphone, aliéné volontaire pour se sentir extérieur à soi-même. Nouvelles confuses, mais mauvaises; allumer BFMTV en rentrant. Et puis, comme le monde est petit, téléphoner pour essayer d'avoir des nouvelles d'amis. Et puis, avoir le téléphone qui sonne, car des amis sont en quête de nouvelles d'amis. Et puis, avoir le téléphone qui sonne, car des amis ont des informations... Et puis, avoir ma mère qui téléphone car mon grand-père vient d'être hospitalisé –et puis va mourir. Et puis, avoir ma femme qui sort avec mes enfants, car leur père est fatigué. Et puis? Le téléphone, et je n'aime que le silence. Et puis, je passe les temps qui viennent, mâchoires serrées.

En février, des fusillades ont lieu en République tchèque, aux États-Unis et au Danemark. Sur RMC-BFM TV, le populaire animateur Jean-Jacques Bourdin lance Roland Dumas sur «l'influence juive» qui s'exercerait sur Manuel Valls; dans quelques semaines, il lancera Jean-Marie Le Pen sur «le point de détail». Sur BFM TV, le «pack décideurs grande conso» est à 15.000 euros: un spot publicitaire passe quinze fois entre le lundi et le vendredi dans les meilleures tranches de la chaîne (j'ai trouvé cela ici mais ne saisis pas tout du langage utilisé, je l'avoue: le discours marketing, c'est un peu la messe en latin du XXIe siècle).

En mars, selon Human Rights Watch, Boko Haram vient de tuer son millième civil nigérien depuis le début de l'année. En 2014, la secte en avait tué 3.750. Au musée du Bardo, Daech assassine 24 personnes et fait 45 blessés. Au Moyen-Orient, Daech détruit les vestiges antiques. Et Michel Onfray bavarde, discute, débat, comme eût dit Jacques Brel «comme il est encore le plus fier, il parle encore de lui». Aux élections départementales, il y a 7.648 candidats,  quoique le périmètre de compétences des nouveaux conseils n'ait pas encore été défini. On ne parle que du Front national. Il obtient 62 conseillers, mais aucun département.

En avril, aux États-Unis et sur les sites de piratage, c'est la déferlante Game of Thrones. Cette série, Star Wars, l'univers Marvel, se combinent pour faire naître une pop-culture mondialisée. Avocat en Arizona ou artisan auvergnat, chacun combine ces mythes en son imaginaire pour façonner sa représentation de l'éthique: la globalisation atteint là un stade nouveau. On apprend qu'on n'est pas si tristes: avec 50 doses quotidiennes d’antidépresseurs pour mille habitants, la France se situe loin des 88 doses du Portugal, voire des 116 de l’Islande.  Mais la proportion de nos compatriotes buveurs «occasionnels» passe de 45% à 51% entre 2010 et 2015. Les Français boivent l'équivalent de 11,8 litres d'alcool pur par habitant et par an, alors que la moyenne mondiale est de 6,2 litres. 11% des Français âgés entre 18 et 64 ans ont consommé du cannabis au moins une fois dans l’année, délit passible d’un an d’emprisonnement et 3.750 euros d’amende.

En mai, une toile de Picasso s'est vendue 179,36 millions de dollars. On lit que 78.000 personnes meurent des suites du tabac par an en France. Une enquête Ipsos-Fondation Jean Jaurès montre que 69% des Français sondés trouvent qu'il y a «trop d'assistanat», que 26% pensent que «d'autres systèmes politiques peuvent être aussi bons que la démocratie», 88% que «l'autorité est une valeur qui est trop souvent critiquée». Après avoir lu ce sondage, j'allume une clope; j'ai commencé à fumer à l'âge de 15 ans.  

En juin, le prix du mètre carré a reculé à Paris: 7.880 euros. Le salaire net d'un smicard est de 1 139 euros par mois. 3,5 millions de Français sont mal-logés, selon la Fondation Abbé Pierre. 14% des Français vivent sous le seuil de pauvreté. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, deux milliards d'humains souffrent de malnutrition.

En juillet, impossible de ne pas tomber sur des burgers quand on s'installe aux terrasses des brasseries parisiennes, peut-être moins pour cause de demande des clients que d'offre des restaurateurs: la marge nette sur un Burger est de 15%. Tombe le verdict d'un octuple infanticide: 9 ans de prison. Le référendum en Grèce sur les exigences des créanciers débouche sur 61,31% de «non», mais c'est la politique inverse qui est imposée. L'Union européenne a atteint le stade post-démocratique. Sur les dix millions d'électeurs grecs, 2 millions sont des chômeurs.

En août, 88.000 réfugiés ont atteint la Grèce et 52.000 la Hongrie. J'ai eu 41 ans. Durant l'année 2015 ont transité dans le monde près de 60 millions de migrants dont 20 millions de réfugiés fuyant la guerre et les persécutions. Profitant d'un instant d’inattention de Michel Onfray, Jacques Sapir propose un front international de lutte des classes avec l'extrême droite.

En septembre, le petit garçon de trois ans mort sur la plage se nommait Aylan Kurdi. Il était l'une des 2.500 personnes noyées dans la Méditerranée depuis le début de l'année. Au Yémen, septembre commence et finit par des attentats dans des mosquées chiites, perpétrés par Daech: 55 morts et des dizaines de blessés. Plus on admire les femmes kurdes de Kobané, plus l'évolution du gouvernement turc nous inquiète. Ou alors, c'est l'inverse.

En octobre, deux petites filles indiennes, l’une de deux ans et l’autre de cinq ans, ont été violées à New Delhi, la seconde en réunion. 17 enfants se sont noyés lors d'une traversée de la mer Égée. La finale de The Voice kids, concours d'enfants qui chantent, réunit près de six millions de téléspectateurs en France. La télé-réalité c'est avant tout l'ultra-libéralisme appliqué à l'intime: le choix du conjoint, un dîner entre amis, sont transformés en compétition sans merci. Il y a donc des gens qui envoient des SMS surfacturés pour «éliminer» des enfants –en toute morale puisqu'il s'agit du «soutien» à l'un contre les autres. Il y a là sans doute force braves grands-parents, c'est-à-dire la génération née entre les lendemains de la Seconde Guerre mondiale et l'arrivée de Mai 68. A l'échelle occidentale, c'est celle qui a bénéficié des Trente glorieuses et de l'État-Providence, puis, face à leurs dépassements, a majoritairement opté pour les alternatives néolibérales. Tandis que les fonds qui financent ses retraites ont contribué au chômage de la génération suivante et et à la financiarisation frénétique du capitalisme, elle choisit des politiques de précarisation des actifs, d'élévation de l'âge du départ à la retraite et de lois sécuritaires contre les plus jeunes, quoique elle communie avec ces derniers pour ériger des murs face aux réfugiés. Son loisir consiste à nier que le sacrifice d'Abraham se déroule banalement en flux continu et télévisé. Jusqu'ici tout va bien. Merci pour ce moment. Selon un rapport du Haut Commissariat de l’Organisation des Nations Unies pour les réfugiés, 705.200 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année. Une enquête Ifop-Fondation Jean-Jaurès étudie les réactions des opinions de sept pays européens à la crise des réfugiés. 46% des Français contre 39% des Espagnols rejettent l’idée selon laquelle «c’est le devoir de notre pays que d’accueillir des migrants qui fuient la guerre et la misère». 63% des Français contre 48% des Espagnols pensent que «notre pays compte déjà beaucoup d’étrangers ou de personnes d’origine étrangère et accueillir des immigrés supplémentaires n’est pas possible». L'aide aux pays du Sud afin qu'ils soient en capacité de contenir leurs populations n'est avalisée que par 29% des Français contre 45% des Espagnols, tandis que le renforcement de la lutte contre l'immigration est choisie par 30% des Français et 8% des Espagnols. Octobre n'en finit pas, se dit-on.  

En novembre, est-ce qu'on en sortira un jour, de ce mois-ci? Chacun se souvient de ce qu'il faisait ce vendredi 13. Nous, on fêtait les sept ans du petit dernier. Jusque là, mon moyen mnémotechnique, c'était le 12 novembre 1938, le jour où la IIIe République a publié un décret permettant de mettre les «indésirables étrangers» en «camps de concentration». 130 morts, 332 blessés, des hurlements dans nos têtes, des lieux familiers qui changent de sens. On se dit que le prochain coup ce sera peut-être un supermarché à Albi, une place à Clermont-Ferrand, quelque chose qui nous dise bien que l'enfer est ouvert partout, tout le temps, comme un magasin dans les rêves d'Emmanuel Macron. Tout le reste du mois est peint en noir, disparaît, on ne sait plus comment s'y ébrouer. 290 personnes sont mortes dans des accidents de circulation sur les routes françaises, soit 3,6% de plus qu'en novembre 2014. Je n'ai pas le permis. La Police judiciaire a réalisé sa plus grosse saisie de cocaïne de l'année: 18 kilos. Le marché mondial de la cocaïne est estimé à 88 milliards de dollars par an. Journée internationale de lutte contre les violences faites aux Femmes: on entend que 216.000 femmes seraient victimes de violences en France. Dans 40% des cas de violences conjugales, les violences du conjoint débuteraient à la première grossesse. J'ai deux enfants. Le 13 novembre, on fêtait les sept ans du petit dernier. Leur mère, mon épouse, est née espagnole. Désormais binationale, elle ne se sent pas menacée par des dispositifs antiterroristes, pour l'excellente raison qu'elle n'est pas terroriste. Une chose est soit A soit non A, dit l'histoire de la logique.

En décembre, le Front national obtient 27,7% des voix en France, Podemos 20,6% en Espagne. Un quarante-cinquième meurtre depuis janvier est commis en Guadeloupe. Lors de la journée internationale de lutte contre le Sida, on apprend que 7.000 personnes ont été contaminées cette année dans l'hexagone dont 42% d'hommes homosexuels. Durant son premier week-end d'exploitation, le septième épisode de Star Wars a récolté 517 millions de dollars de recettes dans le monde. En France, le taux de chômage est de 10,6% de la population active. Les débats s'embrouillent et s'enveniment. On pèse le binational de naissance et celui ayant acquis une deuxième nationalité en cours de vie. On se perd à parler de la conséquence de terrorisme dans le droit, sans le définir juridiquement préalablement –des pistes existent pourtant. Il y a un pogrom dans l'air, et sur la télévision publique on nous diffuse un grand film sur Vercingétorix. Que faire de 2015? Vomir 2015? Pleurer 2015? Nique ta mère 2015? Dézinguer, défourailler, déconstruire 2015.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte