LGBTQDouble X

C'est cadeau: voilà de quoi affronter votre famille sexiste et homophobe pendant les fêtes

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 26.12.2015 à 18 h 13

Repéré sur Huffington Post

Le professeur de ski Alberto Ronchi effectue un saut dans le nord de l'Italie, le 17 décembre 2012. REUTERS/Stefano Rellandini

Le professeur de ski Alberto Ronchi effectue un saut dans le nord de l'Italie, le 17 décembre 2012. REUTERS/Stefano Rellandini

Ah, les fêtes de fin d’année: manger sans complexe, dormir à sa guise, se blottir au coin du feu en écoutant les confidences de sa soeur, rire de bon coeur entre la dinde et la bûche avec le cousin blagueur. Les vacances de Noël, c'est merveilleux! Sauf que le tableau n’est pas toujours parfait. Pour le ou la trentenaire progressiste, ouvert(e) à l’égalité hommes-femmes et favorable au mariage homosexuel, les embûches peuvent être multiples, si la famille n'est pas aussi ouverte d'esprit qu'on le souhaiterait.

Vous y avez peut-être déjà été confronté: la vieille tante grincheuse et conservatrice qui lâche que les homosexuels feraient mieux de «se soigner» plutôt que de se marier. Le grand-père misogyne qui vous offre un fer à repasser, à vous qui êtes une femme, en remarquant que cela permettra à votre conjoint «d’avoir de belles chemises bien repassées». La grand-mère qui se tourne vers vous, qui êtes un homme et adorez cuisiner, en vous demandant «et qu’est-ce qu’elle vous fait à manger, ma petite fille?». L’oncle qui ne cesse de vous harceler de questions, vous, le ou la célibataire, pour savoir «pourquoi vous n’êtes toujours pas marié». 

39% des Français craignent de s’engueuler 

Oui ceci arrive, et les valeurs entre jeunes et moins jeunes, sur ces points, sont encore un peu différentes, même si l’écart tend à se combler. Selon un sondage BVA publiée en juin 2015, 74% des moins de 35 ans étaient favorables à l’égalité des droits entre couples homosexuels et hétérosexuels. Ces suffrages tombaient à 42% pour les plus de 65 ans. Les moins de 35 ans sont aussi deux fois plus nombreux à faire la cuisine à égalité entre les deux sexes (35%) que les plus de 65 ans (15%) selon un autre sondage BVA de janvier 2015.

Pas étonnant donc qu’il y ait parfois quelques dissonnances. Selon une étude Ipsos réalisée en 2014, rappelée par notre confrère Jérémy Collado qui «déteste Noël», 39% des Français craignent de s’engueuler au repas du 25 décembre. «Noël est la caricature de tout ce qui est détestable dans la famille. Un huis-clos où, l’enfer, c’est les autres», se plaint notre collaborateur à Slate.

Alors tu as un copain? «Non,je préfère les chats»

Alors pour faire passer la pilule, Le Huffington Post a eu la bonne idée de compiler quelques répliques toutes faites, que vous pourrez allègrement envoyer pour détendre l'atmosphère et soulager vos oreilles. WARNING: si votre famille est hyper-susceptible, cela peut aussi gâcher la fête. Si vous ne voulez pas prendre ce risque, il faudra vous les murmurer intérieurement…. (ça soulage aussi).

Un petit exemple? Si votre grande-tante grincheuse et sexiste demande pour la énième fois si vous avez un copain/une copine, vous pourrez répondre tout de go: «Non, parce que je préfère les chats». Voilà de quoi la calmer un moment, sans doute. Et si elle insiste en ajoutant que vous devez vous sentir «bien seul(e)», n’hésitez pas à lui répondre que vos sex-toys «vous tiennent compagnie», conseille (carrément) Le Huffington Post.

Révisez vos réparties sur la taxe tampon

Si votre grand-père homophobe et transphobe se demande toujours, malgré les nombreux articles consacrés à ce sujet, pourquoi l’on appelle Caitlyn Jenner «Caitlyn» (les enfants, eux, ont bien compris) , en ajoutant qu’une telle chose «ne serait jamais arrivée à son époque», vous pourrez déclarer en soupirant que «Oui, et c’est bien triste».

Allez, on vous offre deux petits bonus: Marie-Claire s’est elle aussi essayée à l’exercice, et propose six répliques anti-machos, également utilisables en famille. Le tumblr humour-feministe vous sera aussi très utile pour naviguer en milieu hostile. Et si on vous interroge sur la taxe tampon, l’un des sujets d’actualité de cette fin d’année, voilà de quoi réviser vos réparties, juste ci-dessous. Allez, joyeuses fêtes!

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte