France

«Il faut les tuer!»: à Ajaccio, les slogans anti-musulmans atteignent des sommets de haine

Repéré par Aude Lorriaux, mis à jour le 27.12.2015 à 11 h 58

Repéré sur La Croix, Le Monde, RTL.be

La salle de prière d'Ajaccio le 25 décembre après avoir été saccagée. Crédit: Pierre-Antoine FOURNIL / AFP

La salle de prière d'Ajaccio le 25 décembre après avoir été saccagée. Crédit: Pierre-Antoine FOURNIL / AFP

Les slogans sont brutaux et témoignent du franchissement d’un cap dans la haine de l’autre. A Ajaccio, plusieurs centaines de personnes ont envahi vendredi 25 décembre une cité populaire, où deux pompiers et un policier avaient été blessés la nuit précédente dans des échauffourées. Une salle de prière musulmane a été saccagée, des exemplaires du Coran en partie brûlés. Le geste est déjà en soi un inquiétant symbole de la montée des tensions. Mais les cris proférés lors de la manifestation atteignent des sommets de haine. Selon une internaute présente sur place et la radio RTL en Belgique, les participants ont crié plusieurs fois «il faut les tuer» :

D’autres manifestants ont scandé «Arabi fora (les Arabes dehors, NDLR)!» ou «On est chez nous !», selon une correspondante de l’AFP.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a «condamné avec la plus grande vigueur ces actes inqualifiables et intolérables». Le Premier ministre Manuel Valls a réagi dans un tweet: «Après l’agression intolérable de pompiers, profanation inacceptable d’un lieu de prière musulman. Respect de la loi républicaine». 

Sur Twitter, de nombreux internautes se sont indignés de ces paroles:

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte