Life

Facebook mesure le Bonheur national brut

Slate.fr, mis à jour le 05.10.2009 à 12 h 40

Juillet 2009, aux fêtes de San Fermin à Pampelune en Navarre. REUTERS/Vincent West

Juillet 2009, aux fêtes de San Fermin à Pampelune en Navarre. REUTERS/Vincent West

Facebook veut observer les statuts de ses utilisateurs afin de déterminer leur niveau de bonheur.

«Des millions d'utilisateurs communiquent tous les jours leur humeur à leurs amis, leurs connaissances, le public en général. Ces mises à jour de statuts sont de minuscules fenêtres sur nos états d'âme»

Le réseau social qu'est Facebook entend regrouper ces «fenêtres» pour les transformer en indices du bonheur des utilisateurs. La direction estime en effet qu'en évaluant la proportion de mots négatifs ou positifs, variant selon les jours, elle pourra distinguer les jours plus heureux des jours qui le sont moins.

Un graphique a été mis en place pour représenter «comment va un pays donné», incluant les paramètres de «négativité» ou de «positivité» des différents jours. Le jour de Pâques et le 4 Juillet (jour de la fête nationale américaine) connaissent ainsi des pics de bonheur.

L'idée de mesurer le bonheur est actuellemet à la mode. Fin août 2009, L'Expansion publiait une enquête soulignant que les Français avaient connu un «pic de bonheur» en 2001 et donnant des paramètres afin d'évaluer le bonheur des Français. Au Canada, un institut de recherche planche sur la question depuis des années.

En France, le président Nicolas Sarkozy entend faire prendre en compte le «bien-être humain» dans les nouveaux indices de développement, ce que certains assimilent à une volonté de mesurer le bonheur. Les économistes présidant la Commission chargée de réévaluer ces indices, notamment Joseph Stiglitz, Amartya Sen ou Jean-Paul Fitoussi, se défendent de cette volonté, distinguant le bien être du bonheur.

Au Bhoutan (Asie du Sud) le gouvernement se base non sur la valeur du Produit national brut (PNB) pour mesurer le niveau de richesse des citoyens, mais par le le BNB, bonheur national brut, pour mesurer le niveau de bonheur de ses habitants. Cet indice se base sur quatre facteurs : la croissance et le développement économique; la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise; la sauvegarde de l'environnement et la promotion du développement durable; la bonne gouvernance responsable.

L'aspiration de Facebook à rendre compte du bonheur d'un pays ne tient pas compte du fait que les utilisateurs de Facebook ne sont pas représentatifs de la population générale, ni en termes sociologiques, ni en termes de génération (même si l'âge moyen des utilisateurs vieillit de plus en plus). En outre, les statuts postés ne sont pas toujours conformes à ce que pensent les utilisateurs, mais plutôt à l'image qu'ils veulent renvoyer d'eux-mêmes.

[Lire le texte complet sur Facebook]

A lire sur le même sujet: «Peut-on mesurer le bonheur?»

Image de une: Juillet 2009, aux fêtes de San Fermin à Pampelune en Navarre. REUTERS/Vincent West

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte