Partager cet article

Comment internet a sauvé l'année 2015

Montage photo Slate.fr

Montage photo Slate.fr

Retour sur un très bon millésime de détournements en ligne, qui a plutôt bien résisté à la récupération commerciale.

Difficile de contredire ce constat: 2015 a été une année bien pourrie. Mais tout aurait pu être bien pire. Internet, où l'on passe une bonne partie de nos journées, aurait pu montrer son plus mauvais visage. Si l'on met de côté les horreurs que Daech et d'autres ont tenté de nous imposer, le grand réseau mondial nous a offert à l'inverse quelques moments de bonheur aussi intenses que (parfois) spontanés.

Et pourtant, 2015 aurait pu signer la fin de la viralité hasardeuse, qui permettait à n'importe qui de passer du jour au lendemain d'anonyme à star du net. Le web s'institutionnalise chaque année un peu plus, chaque épiphénomène peut devenir une source de revenus pour des entreprises qui comprennent comment fonctionne internet et veulent tirer cette audience captive à eux. Il suffit de regarder la vidéo récapitulative publiée par YouTube avec ses vedettes maison, dont Norman et Cyprien font partie pour la France. Ou comment Disney a tenté d'occuper le temps de cerveau disponible de la Terre entière avec les nombreuses bandes-annonces pour Star Wars VII: Le Réveil de la Force (heureusement, il y avait le compte Twitter «Emo Kylo Ren» pour nous faire rire). Ou comment les Minions, ces horribles bestioles jaunes imaginées par des Français, sont passées de second rôle dans un film d'animation à stars d'un autre film, puis produits dérivésgifs et pages Facebook inutiles


Voici donc une liste de ce que nous avons préféré en 2015 sur internet, ou en tout cas ce qui en constitue l'essence: nos mèmes favoris, plus ou moins récupérés, au fil du temps, par le marketing. Slip, canard en plastique et histoire surréaliste, il y en aura pour tout le monde...

1.Je Suis Charlie

Probablement le mème français le plus émouvant de l’histoire. Le 7 janvier 2015, quelques minutes après l'attaque contre Charlie Hebdo, le directeur artistique du magazine Stylist, Joachim Roncin, publie cette image simple en reprenant la police du magazine satirique sur un fond noir: «Je suis Charlie».

L’image devient très vite un signe de résistance, une icône, puis un débat de société. Certains ont essayé de récupérer le slogan pour se faire un peu d’argent dessus avant qu’il ne soit repris, détourné et que les premières blagues «pas très Charlie» fassent leur apparition.

2.Les Minions

Au départ, un second rôle dans Moi, moche et méchant, en 2010, puis plus grand dans Moi, moche et méchant 2. Le monde a aimé ces petites bêtes jaunes, qui ont finalement eu le droit à leur propre film. Une récupération des stars qu'elles sont devenues malgré elles sur internet.

Ce montage des meilleurs moments des Minions dans Moi, moche et méchant 1 et 2, réalisé par un internaute, compte, à l'heure où nous publions, 72 millions de vues. Des centaines de milliers de détournements ont été publiés sur la plateforme de blog Tumblr. Les marques, comme Amazon, Tic Tac ou McDonald's, ont récupéré leur image pour mieux vendre leurs produits.

3.Drake qui danse sur «Hotline Bling»

Tout commence avec la mise en ligne sur YouTube (après Apple Music) du clip de la chanson «Hotline Bling» de Drake, fin octobre 2015. 

Très vite, les internautes se moquent des techniques de danse de l'artiste R&B canadien et affichent leur dédain –souvent sur Vine– avec les mots-clés #dancelikeDrake ou #DrakeAlwaysOnBeat. Cette autre vidéo compile les meilleurs détournements, avec la musique de Star Wars... ou le générique du Cosby Show. Jusqu'à l'internaute alerte qui a fait un montage en s'interrogeant sur les sources à chercher dans les vieux jeux Nintendo –la chanson de Drake semble en effet étrangement s'en rapprocher.

Si vous cherchez à acheter des produits dérivés du clip ou du mème, il y en a plein sur internet, évidemment.

4.La robe bleue et noire (ou blanche et or)

Plus de 38 millions de vues. Fin février, dans un article composé d’un post intégré et d’un sondage, BuzzFeed pose une question qui retourne la tête d’une bonne partie du web. De quelle couleur est la robe: bleue et noire ou blanche et or? Spoiler: elle est bleue et noire. Pour ceux qui ne comprennent pas comment deux personnes peuvent voir la même chose de façon si différente, Wired a expliqué pourquoi. Bien sûr, la marque responsable de la robe a pu en tirer un profit commercial dans les jours qui ont suivi.

5.«Netflix and chill»

Si le service de SVOD Netflix n'est pas encore très développé en France, il cartonne aux Etats-Unis. Le site est tellement rentré dans les usages qu'une expression a commencé à émerger fin 2014: «Netflix and chill», que l'on pourrait traduire par «Regarder Netflix et traîner». Derrière cette petite phrase banale se cache un tout autre sens: «Netflix and chill» signfie en réalité «inviter son copain ou sa copine à venir regarder un film ou une série sur Netflix et délaisser rapidement l'écran pour des jeux d'adultes».

La phrase a tellement été réutilisée et parodiée que Netflix même en a fait un argument marketing. 

6.Pizza Rat

Il n'est pas rare de voir des rats à New York, mais celui-ci n'est pas passé inaperçu. Parce qu'à traîner un morceau de pizza dans un escalier, il offre une vision assez fidèle de la ville américaine, connue pour sa saleté et ses pizzas (et ses gratte-ciels). Ce rat qui n'avait rien demandé devient #pizzarat sur internet et la vidéo qui immortalise ses exploits est vue plus de huit millions de fois.

Un compte Twitter à son effigie et un test Buzzfeed plus tard (parmi tant d'autres productions d'internautes), un costume d'Halloween sexy qui reprend le mème est commercialisé... Les Américains n'ont peur de rien.

7.«Left Shark»

Normalement, on aurait dû parler de Katy Perry et uniquement de Katy Perry après son concert à la mi-temps du Superbowl. Enfin, ça, c’est si une des deux personnes cachées dans un costume de requin avait appris la chorégraphie. On s’est donc retrouvé, en plein milieu de «Teenage Dream», avec un des deux requins (celui à la gauche de Katy Perry) en totale improvisation. Dans les secondes qui suivent, le sujet fait partie des plus discutés sur Twitter et «Left Shark» aura droit à ses quelques jours de gloire (et la création de costumes) avant de retomber dans un triste anonymat.

 

8.Jawad, le «logeur du Daesh»

Jawad Bendaoud apparaît sur les écrans de télévision le 18 novembre au matin. Interviewé par BFM TV, il est celui qui a fourni un logement à deux des terroristes à l'origine des attentats de Paris et Saint-Denis, le 13 novembre. Alors qu'il témoigne durant l'assaut mené par le Raid, il est arrêté par la police.

Quelques jours après les attaques qui ont fait 130 morts, la France traumatisée se moque de cet homme qui semble naïf et qui est très vite renommé «le logeur de Daech». Ses propos sont détournés, une fausse soirée pyjama organisée via Facebook rassemble près de 200.000 personnes, un compte Twitter @LogeurduDaesh compte 70.000 abonnés. Les vidéos de montage de son interview avec des scènes absurdes de La Cité de la peur ou Kaamelott sont publiées sur internet.

Forcément, un internaute a cru bon de vendre un sweat «I love Jawad» près de 20 euros sur Amazon.

Finalement, l'enquête a révélé que Jawad Bendaoud en savait plus que ce qu'il avait bien voulu dire à BFM TV.

9.L'histoire de Zola

C’est l’histoire la plus complexe et la plus incroyable qu'on a pu lire sur internet en cette année 2015. Le 27 octobre dernier, une jeune femme du nom d’Aziah Wells commence à raconter sur Twitter une histoire qui lui est prétendument arrivée quelques temps plus tôt. Dans la grosse centaine de tweets qu’elle publie, la danseuse raconte un voyage glauque en Floride avec une femme qu’elle vient de rencontrer. Club, maquereau, prostitution, coups de feu… Ce scénario hollywoodien a rendu fou une bonne partie des internautes. Mais les jours qui ont suivi ont démontré que l’histoire était bien plus complexe qu’on ne le croyait alors. Depuis, Aziah Wells a affirmé qu'elle avait été contactée pour des films adaptés de son histoire et des produits dérivés. Mais là encore, difficile de savoir si ce qu'elle dit est vrai.

10.Duck Army

C'est la vidéo que l'on regarde en boucle en essayant de comprendre ce qui se passe vraiment dans ce caddie rempli de canards en plastique. Seul, un canard nous offre un vilain couinement désagréable. Mais ensemble, réunis par centaines, ils forment un bloc capable de produire un son guttural digne des plus grands cris de guerre, d'où le surnom d'«armée de canards». Bien sûr, comme pour tout mème qui se respecte, les parodies ont afflué. Et si la récupération marketing n'était pas flagrante, on peut supposer que les ventes de canards en plastique par lots de cent ont augmenté. 

 

11.«Trop choquer et déçu»

Difficile de retrouver l’origine de cette phrase à l’orthographe toute relative, qui remonte à la fin de l’année 2014. Ce que l’on sait, c’est que tout est parti d’une photo envoyée sur Snapchat et republiée ensuite sur Twitter, où l’on voit une jeune fille et un texte indiquant «Trop choquer et déçu». Si à la base, les internautes voulaient simplement se moquer des choix orthographiques de l’adolescente, l’expression a fini par rester telle quelle et depuis, on tombe régulièrement sur des messages où les gens expriment leur choc de manière plus ou moins ironique. À tel point que certains médias (Slate.fr compris) l’ont reprise à leur compte.

12.Confused Travolta

Ce John Travolta perdu ne date pas vraiment de 2015. Pulp Fiction, le film dont il est tiré, est sorti en 1994. L'idée du GIF est apparue, elle, en 2012, souligne KnowYourMeme. Mais, c'est au début du mois de novembre qu'un petit génie du nomde ILikeToWonkaMyWilly a eu l'idée de le sortir de son contexte et de le placer dans un rayon de jouets.

Deux mois plus tard, on a dépassé les 6,5 millions de vues. Le lendemain, ILikeToWonkaMyWilly postait un tuto pour créer soi-même son Confused Travolta. Imgur a d'ailleurs réalisé un post sur son blog pour témoigner de l'ampleur qu'il était en train de prendre et publier au passage certaines des plus belles réussites et des mash-ups entre mèmes.

Moi quand je joue à cache-cache avec mon petit neveu

Un subreddit est depuis dédié au meme. Bonne procrastination!

13.Rihanna's Met Dress

En mai 2015, Rihanna porte une robe jaune au gala du Metropolitan Museum à New York. Une robe jaune avec une longue traîne. Une très longue traîne. Internet fait le reste en plaçant tout ce qu'il pouvait dans la traîne de Rihanna, qui devient «Rihanna's Met Dress», une robe qui restera dans l'histoire des réseaux. Il faut dire que la chanteuse avait déjà été remarquée pour sa robe portée aux Grammy Awards deux mois auparavant. 

 

present!! 

Une photo publiée par badgalriri (@badgalriri) le

 

Cette robe jaune sera comparée à une omelette ou un... préservatif. Et elle n'échappera pas à la récupération puisque Domino's Pizza en profite pour placer une de ses pizzas au pepperoni dans la traîne et en faire la pub sur Twitter.

14.Les chats et les concombres

Si vous n'avez pas de chat (et même si vous en avez un), peut-être ne vous êtes-vous jamais rendu compte qu'ils avaient peur des concombres. Internet a compris cema en mai 2015: il a suffi de vidéos de chats mangeant tranquillement leurs croquettes avant qu'ils se retournent et voient que leur maître avait placé un concombre à proximité. (Un spécialiste des comportements animaux a expliqué à The Independent que c'est plus la surprise de voir quelque chose derrière eux que le concombre en lui-même qui jouait.)

 

15.Why you always lyin’?

La meilleure chanson de 2015. Le 29 août, un internaute poste sur Vine un extrait de six secondes extrait d'une parodie de la chanson «Too Close» de Next. On y voit un jeune comédien, Nicholas Fraser, chemise ouverte et pied posé sur des toilettes abandonnées, fixer la caméra et chanter (mal): «Why the fuck you lyin’? Why you always lyin’? Hmmmmm oh my God stop fucking lying!» («Putain pourquoi tu mens? Pourquoi tu mens tout le temps? Hmmmm oh mon Dieu arrête de mentir!»). Il n’en fallait pas plus pour que ce bijoux RnB soit vu des millions de fois, repris en masse et parodié un peu partout sur internet. Le comédien a réussi à se faire remarquer et sa vidéo a remis en lumière Next, qui jusque-là était resté coincé dans les années 1990.

 

16.L'homme en slip avec une pelle

Tout est parti d’un happening de la Ligue des protection des oiseaux, le 9 novembre, dans un champ de maïs à Audon dans les Landes. Entourés de journalistes, Allain Bougrain-Dubourg et son équipe sont venus enlever des pièges posés par des agriculteurs pour capturer des pinsons. Très vite, les agriculteurs surgissent et l’un d’entre eux, en slip et muni d’une pelle, s’en prend à la LPO et aux journalistes. Un photographe de l’AFP prend alors un cliché qui, diffusé dans la foulée sur les réseaux sociaux, est évidemment détourné. L’homme en question est alors devenu malgré lui l’un des plus gros mèmes français de l’année, mais étant donné les circonstances assez violentes de la situation, on n'a assisté à aucune récupération marketing.

 

 

17.La fille qui se roule la tête dans du pain

Honnêtement, qui n’a jamais eu envie de prendre du pain de mie et de se rouler le visage dedans? Réfléchissez-y vraiment. Personne? Une jeune femme a pourtant décidé de «donner aux gens ce qu’ils n’ont pas demandé», comme elle l’explique sur son compte Instagram, nommé Bread Face. Depuis un peu plus de cinq mois, elle se film en train de tester différents pains en s’écrasant le visage dessus. Difficile de comprendre les raisons de son geste, ni même son intérêt, mais ses vidéos resteront l’une des choses les plus irrécupérables et fascinantes de l’année.

 

12. Cornbread  #breadfacing

Une vidéo publiée par Bread Face (@breadfaceblog) le

 

18.BONUS: nos tops internet préférés

– Celui du site qui référence les mèmes: KnowYourMeme Review: Political Memes of 2015 (KnowYourMeme)

– Celui qui vérifie la véracité des images virales: 76 Viral Images From 2015 That Were Totally Fake (Gizmodo)

– Le pire: The 50 Worst Things On The Internet In 2015 (Buzzfeed; attention ce post contient des images très, très sales)

– Le meilleur: The 10 Best Memes of 2015 (Vulture)

– Le top Tumblr, joliment mis en page par le Washington Post: Every Tumblr meme from 2015, in one insane timeline (The Washington Post)

– Les meilleures vidéos d'animaux: Top 10 Viral Animal Videos of the Year (National Geographic)

– Les meilleurs trolls: The Best Trolls of 2015 (Noisey)

– Le meilleur d'Imgur: Imgur's Best Posts of 2015 (Imgur)

– Le test ultime: quel mème êtes-vous? Which 2015 Meme Are You (Buzzfeed)

 
Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte