Partager cet article

La police danoise s’oppose à la confiscation des bijoux des réfugiés

Policier danois jouant avec une enfant réfugiée au nord de Padborg, le 9 septembre 2015 | REUTERS/Claus Fisker/Scanpix

Policier danois jouant avec une enfant réfugiée au nord de Padborg, le 9 septembre 2015 | REUTERS/Claus Fisker/Scanpix

Le chef de la fédération de la police danoise considère que la loi visant à confisquer les objets de valeur des réfugiés arrivant au Danemark serait impossible à mettre en œuvre.

Alors que le parlement danois s’apprête à voter une loi autorisant la confiscation des objets de valeur apportés par les réfugiés, le chef de la fédération de la police danoise vient de déclarer son opposition à cette mesure, rapporte Deutsche Welle.

Interviewé par une radio publique danoise, Claus Oxfeldt a expliqué que la loi serait impossible à mettre en œuvre:

«Je ne peux pas imaginer que nous saisissions les alliances des réfugiés qui arrivent dans le pays.»

Selon lui, estimer la valeur de ces objets ne fait d’ailleurs pas partie des compétences des policiers danois:

«Ce n’est pas possible pour nous de savoir si une bague vaut 1.000, 5.000 ou 10.000 couronnes [soit 134, 670 ou 1.340 euros].»

La loi, qui a de bonnes chances d’être adoptée en janvier 2016, donnerait le droit aux autorités de fouiller les bagages des réfugiés pour y prendre tout objet valant plus de 300 euros. Le gouvernement défend la mesure comme une façon pour les arrivants de contribuer financièrement à leur séjour s’ils en ont les moyens.

Signal dissuasif

Une pétition en ligne contre la proposition de loi avait recueilli plus de 15.000 signatures le 22 décembre et un député de Venstre, le parti de droite majoritaire au gouvernement, vient d’annoncer sa démission pour protester contre cette mesure.

«Il est maintenant devenu acceptable de demander à la police d’arbitrairement confisquer les derniers objets de valeur de ces gens, ainsi que de leur ôter toute dignité», a déclaré Jens Rohde, qui a annoncé qu’il rejoindrait le Parti social-libéral

Pour Rohde, ce glissement des valeurs du parti Venstre, sous l’influence de l’extrême droite, est «profondément inquiétant». Venstre gouverne avec le soutien du Parti du peuple danois, qui défend des positions anti-immigrés et eurosceptiques.

Du point de vue du Parti du peuple danois, la question n’est d’ailleurs pas réellement de récolter de l’argent pour financer l’installation des réfugiés; il s’agit en fait d’envoyer un signal pour dissuader les migrants de venir.

«Au fond, nous voulons dire que, si vous voulez venir en Europe, il faut éviter le Danemark, parce que nous avons des problèmes avec les migrants et nous n’en voulons pas plus au Danemark», a déclaré le porte-parole du Parti du peuple danois à l’AFP.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte