HistoireCulture

Grenouilles poignardées et oiseaux morts: les étranges cartes de Noël de l’ère victorienne

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 23.12.2015 à 9 h 30

Repéré sur BBC

Les cartes de vœux de l’ère victorienne étaient souvent maussades ou absurdes.

Toutes les cartes de Noël n’étaient pas aussi festives à l’époque victorienne | ArtsCult.com via Flickr CC (domaine public)

Toutes les cartes de Noël n’étaient pas aussi festives à l’époque victorienne | ArtsCult.com via Flickr CC (domaine public)

À la fin du XIXe siècle, les Anglais ont commencé à s’envoyer des cartes de Noël mais, au lieu des pères Noël ou sapins festifs, il n’était pas rare de recevoir un dessin d’une souris chevauchant un homard, comme celle-ci, qui souhaite à tous paix, joie, santé et bonheur:

La BBC a recensé les plus étranges et terrifiantes cartes de l’ère victorienne: elles étaient souvent maussades ou absurdes, comme un navet portant un chapeau ou encore un rouge-gorge décédé au-dessus de la formule «Que votre Noël soit plein de joie».

 

«Pour le Victorien qui a déjà tout et pour lui montrer que vous pensez à lui. Un rouge-gorge mort. Ho ho ho. Joyeux Noël.»

Humour noir

Alors que la première carte de Noël a été produite en 1843 en Angleterre, ce n’est que dans les années 1870, après l’introduction d’un timbre bon marché, que la tradition d’envoyer une carte pour les fêtes s’est démocratisée.

Les gens de l’époque victorienne avaient une idée différente du sens de Noël –pas particulièrement chrétien, mais plutôt un moment d’amusement

Stephanie Boydell, de la Manchester Metropolitan University, à la BBC

Comme l’explique à la BBC Stephanie Boydell, de la Manchester Metropolitan University, la majorité des cartes étaient plus traditionnelles –avec des scènes de festin et des bonhommes de neige– mais les dessins humoristiques ou étranges sont évidemment plus mémorables.

«Les gens de l’époque victorienne avaient une idée différente du sens de Noël –pas particulièrement chrétien, mais plutôt un moment d’amusement, explique Stephanie Boydell. Vous trouvez peut-être étrange de voir une souris chevauchant un homard –je trouve ça drôle.»

Les dessins tendent parfois vers l’humour noir, comme celui de cette grenouille poignardée qui contraste avec le message «Joyeux Noël»:


«La grenouille morte de Noël –personne ne faisait les cartes de Noël comme les Victoriens!»

Parmi les meilleurs, il y a également ce dessin d’un singe qui peint le portrait d’un chien, avec le message «Meilleurs vœux pour la saison».

Ou encore cet enfant coincé dans une théière, le visage déformé par la souffrance, et qui tient une petite pancarte annonçant: «Meilleurs voeux pour Noël. Avec amour».

 

«Pour célébrer Noël, voici une carte victorienne avec un enfant bouilli à mort dans du thé.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte