Economie

Le pétrole atteint son prix le plus bas depuis 2004, voici pourquoi

Repéré par Lorenzo Calligarot, mis à jour le 22.12.2015 à 18 h 07

Repéré sur Washington Post

Passé à certains endroits sous la barre symbolique de 1€/L, l’essence est de moins en moins chère.

Une station essence à Gimont (Midi-Pyrénées) le 13 janvier 2015 | REUTERS/Regis Duvignau

Une station essence à Gimont (Midi-Pyrénées) le 13 janvier 2015 | REUTERS/Regis Duvignau

Si vous êtes conducteur, vous avez sûrement eu l’heureuse surprise en passant à la pompe, ces dernières semaines, de vous apercevoir que le prix de l’essence avait considérablement diminué. Le diesel, notamment, est 10% moins cher qu’au début de l’année et coûte en moyenne, fin décembre 2015, 1,03 euro le litre en France. Plusieurs raisons expliquent cette baisse rapporte le Washington Post. La première vient des tensions qui subsistent entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui n’ont pas souhaité baisser leur production. L’Arabie saoudite a, par exemple, refusé de réduire sa production de pétrole afin de maintenir sa part de marché. Une décision qui entraîne un excès de l’offre par rapport à la demande et qui, de fait, engendre la baisse des prix. Actuellement au niveau de mai 2004.

L’autre grande raison de la baisse des prix du pétrole tient à la future arrivée de l’Iran sur le marché mondial des carburants. En effet, la diplomatie internationale se veut de plus en plus conciliante, notamment depuis juillet 2015 et l’accord sur le nucléaire. Le pays longtemps honni va être autorisé à exporter son pétrole. «Le retour sur le marché de l’Iran en 2016 devrait une fois de plus apporter une production de pétrole brut très excédentaire par rapport à la demande», explique Catherine Enck, directrice de la communication à l’UFIP (Union française des industries pétrolières), dans des propos relayés par Direct Matin.

La dernière raison pouvant expliquer cette chute vient de la baisse de la consommation mondiale de pétrole de chauffage dû à un hiver particulièrement clément et à une moins grande consommation de carburants par les Chinois, qui subissent un net recul de leur croissance. Aujourd’hui, la surproduction serait de 1 à 2 millions de barils par jour. Néanmoins, vous paierez à nouveau un peu plus cher votre carburant en début de l’année 2016 à cause de l’augmentation du niveau de taxation du pétrole qui sera instauré le 1er janvier prochain.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte