Boire & manger / Santé

Se voir manger du gâteau dans un miroir lui fait perdre de sa saveur

Temps de lecture : 2 min

Une étude explique que manger devant un miroir change notre perception du goût des aliments gras et sucrés.

Temptation | tnkntx via Flickr CC License by
Temptation | tnkntx via Flickr CC License by

Évidemment, on ne mange pas tous les jours devant un miroir. Mais il peut arriver, au restaurant, de déjeuner à proximité de son reflet. Comme le raconte New York Daily News, une étude menée par des chercheurs de l’université de Floride Centrale montre que lorsque l’on se voit soi-même engloutir quelque chose de gras, notre perception de la saveur agréable est réduite.

185 étudiants ont servi de cobayes à cette expérience. Il devaient choisir une part de gâteau au chocolat ou bien une salade de fruits, et manger cette collation, certains en face d’un miroir, d’autres non. Résultat, ceux qui ont avalé le gâteau face à leur reflet l’ont trouvé moins délicieux. Ata Jami, l’auteur principal de l’étude intitulée «L'influence du miroir sur les perceptions du goût, induite par la conscience de soi», qui sera publiée début 2016 dans le Journal of the Association of Consumer Research, explique dans un communiqué publié sur le site du Food and Brand Lab de l’Université de Cornell:

«Un coup d’œil dans le miroir raconte bien plus aux gens que leur simple apparence physique. Il leur permet de se voir objectivement et les aide à se juger et à juger leurs comportements, de la même manière qu’ils jugent les autres.»

Une louche de culpabilité

Selon lui, les miroirs peuvent pousser les gens s’évaluer, se comparer et à faire correspondre leurs comportement avec les normes sociales. Comme l’explique encore le communiqué, «quand une personne ne parvient pas à suivre les normes, elle ne veut pas se regarder dans un miroir parce qu’il met en valeur l’inconfort de l’échec. Ainsi, la présence d’un miroir provoque un inconfort et réduit le goût perçu de la nourriture malsaine».

Seuls les aliments estimés «malsains» et choisis par les individus eux-mêmes entraînent cette réaction négative. Ainsi, manger la salade de fruits devant un miroir ne provoque aucune gêne et n’a pas eu d'impact sur les personnes testées.

La conclusion, pour les chercheurs? «Placer un miroir dans les salles de restaurants et autres espaces où l’on mange, pour que les mangeurs puissent se voir manger, peut être un moyen efficace pour les individus et les restaurants d’encourager des pratiques alimentaires plus saines.» Une solution que l'on peut toutefois juger bien trop culpabilisante (manger une part de gâteau au chocolat n'est pas un échec face aux normes sociales...) pour être efficace, d'autant plus que même en présence d'un miroir, on a quand même tendance à plus regarder les autres convives que son reflet...

Slate.fr

Newsletters

Le bout de salade entre les dents, un dilemme du savoir-vivre

Le bout de salade entre les dents, un dilemme du savoir-vivre

On hésite à prévenir la personne en face de soi de la présence de ce vert intrus et à la tirer ainsi d’une situation gênante. Un paradoxe qui trouve son origine dans les règles du savoir-vivre.

Les Rice Krispies pourraient aider à comprendre les glaciers

Les Rice Krispies pourraient aider à comprendre les glaciers

Des scientifiques australiens étudient les effondrements de milieux poreux en versant du lait sur des céréales.

Le secret des vraies boulettes italiennes est un fromage français

Le secret des vraies boulettes italiennes est un fromage français

Parfois, la magie de l'authentique cuisine italienne tient à un voyage en camion entre l'Aveyron et les Pouilles.

Newsletters