Culture

Regardez Harrison Ford lors du casting du premier «Star Wars»

Temps de lecture : 2 min

Dès le casting de la première trilogie, Harrison Ford est entré dans le personnage roublard du héros de la saga galactique.

Harrison Ford lors du casting pour le premier «Star Wars» |  Capture d’écran YouTube
Harrison Ford lors du casting pour le premier «Star Wars» | Capture d’écran YouTube

Pour beaucoup de fans, il s’agit du meilleur personnage de la saga Star Wars. Han Solo, pilote du Faucon Millenium, hors-la-loi roublard (mais vraiment neuneu), en a ému plus d’un lorsqu’il est apparu dans l’une des bandes annonces du dernier Star Wars: Le Réveil de la Force.


Mais avant bien d’enfiler l’une des vestes en cuir les plus célèbres de la galaxie, Harrison Ford a dû passer par la case casting. Au milieu des années 1970, comme le raconte le site Uproxx, Ford n’avait pas encore tourné dans beaucoup de films et devait travailler comme machiniste et charpentier pour arrondir ses fins de mois. «Puis, raconte le site, il s’est distingué dans le film American Graffiti, de George Lucas, en 1973, une performance qui l’a placé en tête dans l’esprit de Lucas quand il a fallu trouver l’interprète de l’infâme contrebandier que tout le monde aime.»

Et le créateur de la saga avait vu juste. Comme le montre cette vidéo de son premier casting publiée depuis sur YouTube, et repérée par Télérama il y a quelques mois, Harrison Ford semble avoir tout de suite compris le rôle. Il est arrogant, roublard, charmeur et trouillard. Face à lui, on retrouve un Mark Hamill encore un peu hésitant mais qui finira par décrocher le rôle titre de Luke Skywalker.


Bien sûr, ce n’est pas la seule vidéo à avoir émergé sur internet. Comme l’explique le site io9, on retrouve bien évidemment les auditions de Mark Hamill et Carrie Fisher, qui interprète la princesse Leia.

YouTube nous a également livré les vidéos d’auditions d’autres acteurs qui n’ont pas décroché le rôle qui méritent tout de même d’être signalées. C’est le cas de celle de Kurt Russel, dont la prestation en Han Solo était assez convaincante mais n’égalera jamais la puissance de Harrison Ford.

Slate.fr

Newsletters

«Dernier amour», une adaptation extrêmement juste de Casanova

«Dernier amour», une adaptation extrêmement juste de Casanova

Le nouveau film de Benoît Jacquot s'inspire des «Mémoires» de Casanova pour laisser éclore un très beau portrait de jeune femme.

Supprimer Michael Jackson des «Simpson» est une erreur

Supprimer Michael Jackson des «Simpson» est une erreur

La Fox a escamoté l'épisode des «Simpson» qui parlait de la star, illustrant la tendance récente à se débarrasser purement et simplement d'œuvres devenues trop gênantes.

Trop de livres tue le livre

Trop de livres tue le livre

[BLOG You Will Never Hate Alone] À l'idée de publier un roman à la rentrée prochaine, j'ai par avance le vertige en songeant à tous les autres qui paraîtront en même temps.

Newsletters